GCM: réactions au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Les réactions ont été nombreuses lundi à la suite de l'annonce concernant Groupe Capitales Médias. Voici un résumé des commentaires obtenus.

« Ce prêt de 5 M $ est une bonne nouvelle à court terme, mais la situation demeure toutefois préoccupante. Il faudra trouver une solution à long terme pour préserver l’information locale, qui est un service essentiel à la population. Une réflexion profonde devra s’amorcer quant à l’avenir de nos médias. Mes pensées sont avec les employés du Quotidien qui, depuis quelques jours, vivent des moments d’incertitude. Bon courage et surtout, ne lâchez pas ! »

– Josée Néron, mairesse de Saguenay

**

« C’est triste parce que les médias sont l’essence de la démocratie. Ils sont importants pour poser des questions aux différents groupes et rapporter l’information. Les journaux locaux sont essentiels. Ils sont très importants pour la visibilité des commerces locaux et des événements partout en région. Pour notre gouvernement, il était impossible d’envisager la fermeture de Groupe Capitale Média et que les gens ne reçoivent plus leurs journaux. Dès que nous avons entendu la nouvelle, nous savions qu’il fallait intervenir. Nous sommes à regarder pour un plan global d’aide aux médias et la commission à venir sera importante à suivre. Nous sommes tristes pour Martin Cauchon, mais nous croyons que Stéphane Lavallée est la meilleure personne pour reprendre la situation. Pour Le Quotidien, je travaille déjà depuis quelques mois afin de trouver un groupe afin d’assurer la survie du journal. Nous avons déjà plusieurs investisseurs potentiels. »

– Andrée Laforest, ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, des Affaires municipales et de l’Habitation

**

« Voilà une nouvelle très inquiétante pour la qualité de l’information dans les régions. Le gouvernement doit s’assurer de la publication des journaux comme Le Quotidien du Saguenay–Lac-Saint-Jean en attendant une solution à long terme. Je ne peux m’imaginer la région sans ce journal de qualité. »

– Sylvain Gaudreault, député péquiste de Jonquière

**

« Si Le Quotidien disparaît, c’est toute la région qui va y perdre. La FPJQ est de tout coeur avec les travailleurs et travailleuses qui vivent de durs moments actuellement. Les journaux de Groupe Capitales Médias occupent une place plus qu’importante dans l’écosystème médiatique de tout le Québec. »

– Priscilla Plamondon-Lalancette, présidente de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) Saguenay–Lac-Saint-Jean

**

« Une pensée pour nos amis(es) du Le Quotidien qui traversent des moments difficiles. Ce journal est le poumon de notre région et est INDISPENSABLE à une information juste, recherchée et non partisane, écrite par des journalistes et chroniqueurs professionnels de chez nous ! #sauvonslequotidien »

– Robert Hakim, promoteur

**

« Ne plus avoir de journal d’information dans une région comme la nôtre n’est pas acceptable pour aucune considération. »

– Jean-Marc Crevier, conseiller municipal

**

« On retient notre souffle. De tout coeur avec la gang du Quotidien et du Progrès. Ne les enterrons pas trop vite, ils ne sont pas encore morts. Reste à voir ce qui peut être fait. Espoir. »

–André Deschênes, animateur radio

**

« Le journal Le Quotidien, un média essentiel pour notre région, est menacé de disparaître. Il fait partie des journaux les plus consultés à la bibliothèque, puisque son contenu local vous concerne et vous intéresse. »

– Bibliothèque d’Alma