Gagnon Frères achète l’ancien Walmart

L’immeuble qui abritait autrefois le magasin Walmart de Jonquière reprendra vie dans les prochains mois. La chaîne Gagnon Frères est en processus pour acquérir la bâtisse afin d’y loger un mégacentre de distribution et son magasin de liquidation, actuellement situé sur la rue Sainte-Famille, à Kénogami.

En entrevue mercredi après-midi, l’homme d’affaires Frédéric Gagnon, président, et Virginie Théberge, chef de la direction du Groupe Gagnon Frères, ont confirmé que l’entreprise travaille depuis douze mois à l’acquisition de l’immeuble laissé vacant depuis la fermeture du Walmart. « Nous avons déposé une offre et nous en sommes actuellement au processus de la vérification diligente afin de nous assurer qu’il n’y a pas d’éléments ou de défauts majeurs », explique Mme Théberge.

Elle ajoute que Gagnon Frères, avec ses sept magasins au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Baie-Comeau, Sept-Îles et La Malbaie, possède des entrepôts à chaque endroit, et il est dans l’intention de regrouper le tout dans le cadre d’un plan d’expansion de la chaîne. En ce qui a trait aux détails de ce projet, Mme Théberge préfère attendre que la transaction soit officielle. Toutefois, il est déjà assuré que le centre de liquidation de la rue Sainte-Famille déménagera sur le boulevard René-Lévesque. « On est plus qu’heureux d’avoir la possibilité d’acheter l’ancien Walmart puisque nous étions désolés de voir le secteur commercial de Jonquière dépérir. Il s’agit d’un projet porteur. Le fait que nous ayons l’appui de la population pour notre magasin de Kénogami, qui est devenu trop petit, a contribué à la prise de décision », explique M. Gagnon.

L’implantation prochaine d’un nouveau centre multisport dans le secteur n’a rien à voir avec la décision, selon M. Gagnon, qui affirme y avoir des visées depuis une douzaine de mois.

Il y a quelques semaines, Gagnon Frères avait fait des approches auprès de Saguenay pour obtenir une dérogation à son règlement de zonage afin d’agrandir de 5000 mètres carrés son entrepôt de la rue Manic, à Chicoutimi, un projet qui est devenu caduc avec l’acquisition projetée de l’ancien Walmart, a indiqué Mme Théberge. M. Gagnon a mentionné que la chaîne Gagnon Frères fourmille de projets, le tout activé à la suite des changements survenus en janvier dernier dans la structure de l’entreprise, qui repose maintenant uniquement entre ses mains et celles de Mme Théberge, qui est également sa conjointe.