Lors d’une conférence de presse tenue en février 2017, le regroupement des OMH de Saguenay et des municipalités de la MRC du Fjord avait été annoncé en grande pompe. Sur la photo, le directeur général de l’OMH de Saguenay, Éric Gauthier, le directeur général de l’Office d’habitation du Fjord, Norbert Morin, l’ex-maire de Saguenay, Jean Tremblay, et le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard.

Fusion des OMH: Saguenay pas prête à signer

Bien qu’elle ait été annoncée en grande pompe il y a 18 mois par l’ex-maire Jean Tremblay et le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, la fusion des offices municipaux d’habitation de Saguenay et de 11 municipalités est loin d’être acquise. La Ville vient d’écrire à son propre OMH pour lui demander de refaire ses devoirs, sans quoi il n’y aura tout simplement pas de regroupement.

Une résolution proposant que des précisions soient réclamées à la direction de l’OMH a été adoptée lors de la dernière séance du conseil municipal le 5 novembre. C’est le conseiller Jean-Marc Crevier qui en a fait la proposition.

Questionné par Le Quotidien, l’élu a confirmé que le projet de fusion a été accepté par l’ancienne administration sans qu’elle ne détienne de diagnostic précis au sujet de la santé financière des autres OMH et les risques inhérents à un tel regroupement. Selon ce qu’a expliqué le conseiller Crevier, le projet n’a pas été monté de façon exhaustive et a été accepté à l’aveugle par les élus de l’époque.

« En ce moment, c’est impossible de déterminer l’impact financier qu’aurait cette fusion sur la Ville. Avant de répondre de façon favorable, nous, on dit : ‘‘sortez-nous les chiffres, sortez-nous les avantages et démontrez-nous en quoi ça peut être bon pour nous’’. Si les autres OMH ont des dettes, qu’est-ce qu’on fait avec? Combien est-ce qu’il y a d’employés de concernés? Qu’est-ce qu’on fait avec tous ces employés? On a donc demandé à notre propre structure de nous fournir toutes les informations qui vont nous permettre de prendre une décision éclairée», explique Jean-Marc Crevier, qui ajoute que cette question a été longuement débattue en plénière, devant les interrogations multiples des conseillers de Saguenay.

Il fallait statuer sur cette question puisque, malgré la tenue d’une conférence de presse en février 2017 et la refonte complète du site Internet de l’OMH de Saguenay, devenu Office d’habitation Saguenay-Le Fjord, les documents officiels viennent d’être soumis aux instances de la Ville.

«Probablement que les autres trouvent ça avantageux de fusionner avec une plus grosse structure, mais avant d’embarquer là-dedans, ça nous prend un portrait de situation. Il n’est pas question qu’on signe un chèque en blanc. On n’embarquera pas là-dedans les yeux fermés. Là, la question est adressée et tant qu’on n’aura pas la certitude que c’est avantageux pour nous, on ne signera rien», martèle le conseiller du secteur Arvida.

Jean-Marc Crevier ignore combien de temps sera requis à l’OMH pour colliger les documents réclamés.

L’OMH a fait couler de l’encre lors de la nomination de l’ancien directeur du développement industriel chez Promotion Saguenay, Éric Gauthier, au poste de directeur général en 2015. La nomination de cet ancien proche du maire Tremblay a donné lieu à un exercice de vérification mené par le ministère des Affaires municipales du Québec de façon à s’assurer que le processus se soit déroulé dans le respect des règles. Aucune faille n’a été remarquée. L’OMH lui-même a fait l’objet d’une enquête par l’Unité permanente anticorruption. C’est le congédiement du directeur des immeubles de l’époque pour de présumées malversations qui a incité l’UPAC à se pencher sur le cas de l’organisme. Au bout du compte, aucune accusation n’a été déposée.

Éric Gauthier n’est plus en fonction à l’OMH depuis quelques semaines, lui qui s’est prévalu d’un congé sans solde d’un an pour agir comme directeur du bureau de circonscription de la députée et ministre Andrée Laforest.

+

LA FUSION N'EST PAS OBLIGATOIRE

Lors de l’annonce du regroupement au début de l’an dernier, Jean Tremblay et Gérald Savard ont expliqué que la fusion s’inscrivait dans la foulée de l’adoption de la Loi 83, laquelle avait pour but de faire passer le nombre d’OMH de 500 à une centaine au Québec. 

Le regroupement saguenéen était le premier annoncé en province. Toutefois, la Loi ne ciblait pas Saguenay et le projet ne lui était pas imposé par Québec. C’est la MRC qui en a fait la demande.

Le projet, tel que soumis, ajouterait 336 unités de logement réparties sur le territoire de la MRC du Fjord-du-Saguenay, lesquelles viendraient s’ajouter aux 3200 administrées par l’OMH de Saguenay. L’organisme gère 300 immeubles.

La fusion aurait un impact sur le nombre d’employés. Il était anticipé qu’une dizaine de salariés de la MRC se joindraient à la cinquantaine oeuvrant sur le périmètre de la capitale régionale.

Si le regroupement se concrétise, le territoire couvert par la nouvelle entité serait aussi grand que la Suisse.

+

PAS DE PROBLÈME, DIT L'OMH

L’OMH de Saguenay croit qu’il n’y a rien d’alarmant et que les documents réclamés seront fournis rapidement.

«Dans un contexte de finances difficiles, il est normal que la Ville veuille s’assurer des impacts financiers de la fusion. Donc, avec notre partenaire, la SHQ, nous produirons le document demandé. C’est une opération de routine pour nous. Rien n’indique qu’il y ait un problème ou un frein à notre regroupement. Les 11 autres villes impliquées dans la fusion ont déjà signé l’ensemble des résolutions. Nous sommes encore en ligne avec nos échéanciers de terminer la fusion pour le premier janvier prochain», a précisé le DG par intérim, Adam Boivin, par message texte.

De son côté, le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, ne savait pas que Saguenay n’avait pas signé le protocole d’entente. Lui-même maire de Bégin, il a indiqué que les activités de l’OMH de sa municipalité ont été transférées à Saguenay. 

Sur le site Web de l’OMH Saguenay-Le Fjord, il est indiqué qu’à ce jour, neuf offices ont été annexés et que le processus d’intégration va bon train.

«Il ne reste que ceux de la municipalité de Saint-Ambroise et de la Ville de Saint-Honoré à se joindre au grand regroupement de l’Office d’habitation Saguenay-Le Fjord. Au moment d’écrire ces lignes, l’Office d’habitation est fier du déroulement de cette démarche, tout se déroule à merveille !»