Mgr Roch Pedenault, décédé le 10 mars à l’âge de 90 ans, a été exposé en chapelle ardente à la cathédrale de Chicoutimi. Il a été inhumé dans la crypte du temple religieux, aux côtés des évêques du diocèse.

Funérailles de Mgr Roch Pedneault: vibrant hommage

Mgr Roch Pedneault, premier homme de la région à avoir accédé au corps épiscopal et le seul à avoir occupé la fonction d’auxiliaire auprès d’un évêque du diocèse, a été porté à son dernier repos, vendredi.

Le religieux, décédé le 10 mars à l’âge de 90 ans, était un homme d’une grande humilité qui ne cherchait pas la reconnaissance. Ses funérailles ont été célébrées sobrement, à son image, à la cathédrale de Chicoutimi.

Le nouvel évêque du diocèse, René Guay, a pris quelques minutes pour s’entretenir avec l’équipe du Progrès peu avant la cérémonie. La sacristie était alors remplie de prêtres, de diacres et de religieuses, tous venus dire au revoir à un homme aimé, qui en a fait beaucoup pour la cause de l’éducation et pour sa communauté. Il a continué de dispenser des services pastoraux jusqu’à sa retraite en 2002. Mgr Guay a parlé d’un jour particulier, empreint de tristesse, mais aussi de joie de pouvoir célébrer la vie de l’homme et de souligner la grandeur de son oeuvre. Mgr Roch Pedneault, né à Alma en 1927, a été ordonné prêtre en 1953. Il a été professeur et recteur du Petit Séminaire de Chicoutimi. Il a oeuvré comme évêque auxiliaire auprès de Mgr Marius Paré entre 1974 et 1979, puis a soutenu son successeur à la barre du diocèse, Mgr Jean-Guy Couture. Selon les règles de l’Église, un évêque peut demander d’être épaulé par un auxiliaire s’il en ressent le besoin en raison de l’ampleur de sa tâche. Le diocèse de Chicoutimi n’a jamais compté d’auxiliaire depuis. 

« Mgr Pedneault était un grand chrétien et il était un prêtre dévoué. Il était aussi reconnu pour son assiduité à la prière. Aujourd’hui, nous lui rendons hommage dans la paix et la reconnaissance », a fait ressortir Mgr René Guay, avant de se rendre dans l’enceinte de la cathédrale pour prendre part à la procession, puis présider la cérémonie. Également rencontré dans la sacristie, l’évêque émérite Mgr André Rivest, prédécesseur de Mgr Guay, a lui aussi parlé de Roch Pedneault en termes élogieux.

« Je l’ai connu quand j’étais évêque auxiliaire au diocèse de Montréal. C’était une personne simple, sympathique et à l’écoute. Il avait une belle vision de l’église et a toujours fait preuve d’un grand dévouement. Il était un homme de prière », a mis en relief Mgr Rivest.

La cathédrale n’était pas bondée, mais plusieurs proches, amis et membres de la communauté sont venus dire adieu à Mgr Pedneault, qui était exposé en chapelle ardente. D’emblée, Mgr Guay a lu un message de condoléances rédigé par le pape François, acheminé par le nonce apostolique du Canada. Puis, il a livré un témoignage bien senti à l’égard du défunt, lui qui, a-t-il pointé, « a porté une croix plus lourde ces dernières années » en raison de son état de santé.

« Sa devise épiscopale était ‘‘la foi et les oeuvres’’. Déjà, nous reconnaissons le programme de vie de Mgr Pedneault, qui disait qu’il fallait aimer non pas par des paroles et des discours, mais par des actes », a rappelé l’évêque. La soeur du défunt, Denise, a prononcé des paroles similaires. 

« Roch, il aimait le monde », a-t-elle doucement formulé au micro.

Mgr Roch Pedenault, décédé le 10 mars à l’âge de 90 ans, a été exposé en chapelle ardente à la cathédrale de Chicoutimi. Il a été inhumé dans la crypte du temple religieux, aux côtés des évêques du diocèse.
L’évêque du diocèse de Chicoutimi, Mgr René Guay, aimait beaucoup Roch Pedneault. Sa devise épiscopale, la foi et les oeuvres, représentait très bien l’homme de foi reconnu pour sa générosité et son dévouement, a-t-il fait valoir.

Un membre engagé

Mgr Roch Pedneault était un membre du clergé engagé et généreux, qui aimait aller à la rencontre des gens.

« Il était convaincu que sa foi devait se manifester de façon concrète dans des engagements précis. Il l’a fait par l’entremise de l’enseignement et comme recteur du Petit Séminaire. Sa foi et sa vie étaient simples, sans artifices, mais toujours vraies. Comme membre de l’Association des évêques catholiques du Québec, il était toujours présent et démontrait un véritable intérêt pour le travail des aumôniers et surtout pour le sort des personnes incarcérées », a souligné l’évêque du diocèse de Chicoutimi, Mgr René Guay, qui a longtemps travaillé en milieu carcéral. 

Mgr Pedneault avait l’habitude de faire de longues promenades sur la rue Racine ou au Vieux-Port. Il se baladait ainsi pour prendre soin de sa santé, mais aussi pour discuter avec les fidèles.

« C’était un véritable homme de foi. Il aimait tendre la main et tout simplement aimer », a enchaîné l’évêque. Mgr Guay a souligné la présence de l’archevêque de Québec aux funérailles, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix. 

Causes sociales 

Membre fondateur du mouvement des Petits Frères en région, Mgr Pedneault était dévoué à de nombreuses causes sociales. L’ancien journaliste du Quotidien, Bertrand Tremblay, a eu de bons mots à l’égard du religieux, avec qui il a travaillé pendant deux ans à la Commission diocésaine de recherche pastorale. Au lendemain de la Révolution tranquille, alors que les fidèles désertaient les églises, Roch Pedneault a présidé les travaux de la commission. Ceux-ci avaient pour but de voir comment le diocèse pouvait s’adapter à la nouvelle donne dictée par le concile oecuménique Vatican II en allant à la rencontre des « fidèles en rébellion ». Vatican II avait pour prémisse de moderniser l’Église catholique.

Mgr Roch Pedneault a été inhumé dans la crypte de la cathédrale, où reposent tous les évêques de Chicoutimi, sauf Mgr Bégin, qui a siégé comme cardinal à Québec après avoir été évêque dans la région.

L’archevêque de Québec, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, a assisté aux funérailles de Mgr Roch Pedneault, qui fut évêque auxiliaire de Mgr Marius Paré et Mgr Jean-Guy Couture.
L’évêque émérite Mgr André Rivest, qui a récemment tiré sa révérence à la barre du diocèse de Chicoutimi, a salué la générosité et la simplicité de Mgr Roch Pedneault, porté à son dernier repos vendredi.