Une femme a bravé le froid, samedi matin.

Froid extrême au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est touché par une vague de froid extrême qui pourrait durer jusqu’à lundi.

Vers 9 h, samedi matin, le mercure affichait -32 degrés Celsius à Saguenay et -33 à Roberval. Selon Environnement Canada, la température pourrait descendre sous la barre des -40 degrés Celsius par moments au courant du week-end. L’organisme a d’ailleurs émis un avertissement de froid extrême pour l’ensemble de la région.

Cette température sibérienne affecte la fréquentation des installations extérieures. Les sportifs, qui habituellement profitent des jours de congé pour prendre l’air et pratiquer leurs activités favorites, avaient déserté les sentiers et les patinoires.

Courageux


Marc-André Leclerc a fait son jogging, malgré le mercure sous les -30 degrés Celsius

Au parc de la Rivière-du-Moulin, le samedi est une des journées où la fréquentation est la plus élevée. À cause du froid polaire, le stationnement du parc était désertique en avant-midi.

Parmi les gens présents, on retrouvait des jeunes qui suivaient des cours d’initiation au ski de fond...  à l’intérieur du pavillon d’accueil. Malgré ces conditions, de rares courageux ont affronté la température glaciale pour pratiquer leur sport favori. C’est le cas de Marc-André Leclerc, un coureur qui s’apprêtait à aller jogger samedi matin.

«Il ne faut pas s’arrêter à cause de la température», a-t-il expliqué, alors qu’il terminait de s’habiller pour aller faire sa course dans les sentiers qui longent la rivière du Moulin. 

«Je ne pense pas croiser beaucoup de gens aujourd’hui» a ajouté avec justesse celui qui portait quatre couches de vêtements pour affronter le froid et dont on voyait seulement les yeux.

Fermeture

Saguenay a d’ailleurs procédé à la fermeture de plusieurs de ses installations, par mesure préventive, dont les stations de ski du Mont-Bélu à La Baie et du Mont-Fortin à Kénogami.

L’accès a aussi été interdit aux patinoires extérieures et aux anneaux de glace de Saguenay.

Au Lac-Saint-Jean, le zoo de Saint-Félicien interrompt ses activités pour le week-end, tandis que les sentiers de la Dam-en-Terre sont fermés pour la journée.

Le propriétaire de cette Mercedes, stationnée à La Saguenéenne à Chicoutimi, a eu besoin de câbles de survoltage pour faire démarrer sa voiture.
De la fumée s'échappe de l'usine de Rio Tinto, à Arvida.