François Tremblay fait partie du groupe-conseil d’élus responsable de la mise en œuvre de la Vision maritime 2020-2035 du gouvernement Legault.

François Tremblay au sein du groupe-conseil

François Tremblay fait partie du groupe-conseil d’élus responsable de la mise en œuvre de la Vision maritime 2020-2035 du gouvernement du Québec. Le député de Dubuc a été sélectionné afin de représenter les intérêts du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans l’élaboration du plan.

La ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, a rencontré les acteurs du milieu maritime afin d’identifier les enjeux spécifiques des régions pour mieux répondre à leurs besoins. Un groupe-conseil d’élus a été créé et François Tremblay y siégera.

Le groupe a été mis sur pied afin de soutenir la ministre dans l’élaboration et la mise en œuvre de la nouvelle vision maritime du Québec, un plan inspiré par le Projet Saint-Laurent du premier ministre François Legault.

« La voie navigable du Saguenay, de même que Port de Saguenay et sa zone industrialo-portuaire, sont des atouts incontestables dans le développement de notre nouvelle vision maritime. En tant que député de Dubuc, il est au cœur des enjeux et réalités du milieu et saura apporter une vision éclairée sur nos priorités », estime la ministre déléguée aux Transports.

Le mandat du député aura deux objectifs précis, soit « développer un corridor maritime intelligent pour la navigation future et stimuler le développement économique durable des communautés maritimes au moyen de l’économie bleue ».

François Tremblay, qui a été impliqué dans le développement du parc marin de Saguenay-Saint-Laurent avant d’assumer son rôle de parlementaire à l’Assemblée nationale, est convaincu qu’il est possible de concilier la croissance économique et l’environnement.

« Le Projet Saint-Laurent de mon chef est l’incitatif fondamental pour lequel j’ai décidé de m’engager à Québec. Je crois viscéralement au potentiel innovateur du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saguenay pour le développement durable et économique des régions et pour cette nécessité de création d’emplois de qualité. Mon père a été débardeur et a fait des sacrifices pour que je puisse à mon tour contribuer à nos communautés urbaines et rurales. Je défendrai nos intérêts collectifs et j’assurerai des accostages en zone d’équilibre. Faire partie intégrante de ce projet visionnaire pour le Québec est une fierté que j’entends honorer tout au long de ma vie politique », affirme-t-il.

Le gouvernement assure que la stratégie maritime 2.0 tiendra compte des réalités environnementales. Il rappelle que la création d’un comité scientifique sur les enjeux touchant la voie navigable sur le Saguenay a déjà été annoncée.