Le premier ministre François Legault et le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda.
Le premier ministre François Legault et le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda.

François Legault invite les gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean à rester à la maison

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Le premier ministre François Legault identifie six régions au sein de la province où des efforts supplémentaires doivent être déployés pour freiner la propagation du coronavirus. En tête de liste, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, dont il invite la population à rester à la maison au cours des prochains jours, voire des prochaines semaines.

C'est l'un des premiers messages que souhaitait passer le premier ministre lors de sa conférence de presse, mardi, tenue en compagnie de Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, et Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique.

Si la première vague a surtout frappé les grands centres urbains, la deuxième est plus difficile pour les régions, d'où l'identification du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de l'Estrie, de la Gaspésie, de Lanaudière-Nord, du Bas-Saint-Laurent et de Sorel comme les plus critiques.

François Legault fait appel aux habitants de ces six régions pour réduire au maximum les risques de propagation et enlever un peu de la pression qui pèse sur le réseau de la santé. Rester à la maison est la meilleure façon pour la population de montrer son soutien aux infirmiers et infirmières selon le premier ministre.

Ce dernier pointe vers une situation difficile présentement dans les résidences privées pour aînés (RPA), qui expliquerait en grande partie la hausse des cas dans les régions identifiées. Il rappelle aux résidents l'importance de respecter les mesures sanitaires.

Par ailleurs, la possible arrivée d'un vaccin dans les prochains mois ne doit pas entraîner un relâchement, soutient le premier ministre.