Les installations actuelles sur l’Île Sainte-Anne.
Les installations actuelles sur l’Île Sainte-Anne.

Forte mobilisation pour un nouveau skatepark à Alma

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
La mobilisation pour l’installation d’un nouveau « skatepark » à Alma prend de plus en plus d’ampleur. Une douzaine de citoyens se sont d’ailleurs réunis afin de prendre les choses en main et proposer leur expertise à la création d’un tel projet.

Diffusé sur les médias sociaux sous le nom « Pour un nouveau skatepark à Alma », le projet partagé par le comité de citoyens est ambitieux : faire d’Alma l’épicentre de la pratique du skateboard pour la MRC de Lac-Saint-Jean-Est. Entièrement construit de béton, l’aménagement proposé par le comité nécessiterait un investissement minimum de 200 000 $.

Selon ce que fait valoir le regroupement sur sa page Facebook, le skateboard est un sport qui permet de développer la santé, la qualité de vie, le sentiment d’appartenance, ainsi que la socialisation. Cette activité pourrait aussi être la réponse pour certains jeunes qui rejettent les modes traditionnels de mise en forme.

Le comité de citoyens souhaite remplacer le «skatepark» actuel par un aménagement tout en béton.

« Il existe une proportion importante de jeunes qui ne sont pas intéressés dans ce format structuré d’activités et ont besoin d’autres sports pour explorer leurs intérêts. Les skateparks offrent une activité physique aux enfants qui ne sont pas intéressés et qui ne peuvent se permettre les sports d’équipe traditionnels », peut-on lire.

Le projet à l’étude

En plus de s’attirer l’appui de la population, le projet semble également susciter l’intérêt des élus municipaux. Lors de la séance publique de lundi dernier, le maire Marc Asselin a confirmé que le dossier était bien dans les cartes de l’administration.

« Bien sûr, le comité Sports, loisirs et culture a pris connaissance du dossier pour voir jusqu’où on pouvait aller dans le déploiement d’un équipement très moderne, qui serait très populaire auprès des jeunes et moins jeunes. L’investissement fait partie du plan triennal de la ville, et c’est le conseil qui aura à décider si on va tout de suite de l’avant ou si on le reporte. C’est un beau dossier! »

Le président du comité Arts et culture, le conseiller Frédéric Tremblay, a quant à lui tenu à souligner la qualité du projet présenté par le regroupement de citoyens. Il assure aussi que la municipalité fera appel à leur expertise.

« Le dossier proposé est très étoffé. Il y a une volonté ferme de travailler avec le comité mis en place pour la conceptualisation du site, afin que ça réponde aux besoins des gens qui pratiquent ce sport. C’est certain qu’ils seront mis à contribution dans le dossier. »