Michel LeRoux a mis sur pied la fondation en mai 2017.

Fondation Thierry LeRoux: première collecte

Plus de deux ans après le décès tragique du policier de la Sûreté du Québec Thierry LeRoux, mort en devoir dans la communauté Anishnabe au lac Simon en février 2016, une première activité de collecte de fonds aura lieu à Chicoutimi le 13 septembre au bénéfice de la fondation qui porte son nom.

Michel Leroux, père du jeune policier décédé, rappelle qu’à la suite des événements ayant défrayé la manchette, il a décidé en mai 2017 de mettre sur pied cette fondation qui aura des assises dans deux régions, soit l’Abitibi, d’où la famille LeRoux est originaire ainsi qu’au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où Thierry a demeuré, y a travaillé comme agent de sécurité, fait ses études en techniques policières au Collège d’Alma en plus de porter l’uniforme no 85 de l’équipe de football des Jeannois d’Alma. « L’objectif de la fondation est d’amasser des fonds et de venir en aide aux jeunes de quatre à 25 ans au plan académique et sportif de la communauté du Saguenay et de Lac Simon. »

Seul au départ pour lancer les activités de la fondation, M. LeRoux a lancé un appel au département de techniques policières, à l’organisation des Jeannois ainsi qu’au Syndicat des policiers de Saguenay et son président Luc Gagné et des bénévoles baieriverains avec à leur tête André Boudreault et Rosaire Simard afin de mettre en place la logistique nécessaire pour l’organisation d’une première collecte. « Mon objectif était de recruter des bénévoles du Service de police de Saguenay, des aspirants policiers du Collège d’Alma ainsi que des parents et amis de la famille », mentionne-t-il.

Ses efforts de sollicitation et son appel à la solidarité auprès des policiers devraient donner leurs premiers résultats le 13 septembre alors que des bénévoles seront en place de 6 h à 9 h le matin à des barrages routiers présents à l’intersection du boulevard de l’Université et du boulevard Talbot en direction ouest ainsi que Talbot et des Saguenéens en directions est et ouest.

M. LeRoux affirme qu’au plan financier, il ne s’attend pas à recevoir 15 000 $, mais ajoute que le but est également de faire connaître les objectifs de la Fondation Thierry LeRoux auprès du grand public.

Les fonds amassés seront partagés à parts égales entre la Fondation Jean-Allard, qui vient en aide aux familles touchées par un trouble du spectre de l’autisme, et la Fondation Thierry-LeRoux.

Au cours des prochains jours, M. LeRoux rencontrera des bénévoles potentiels afin de mettre sur pied une collecte du côté du Lac-Saint-Jean.