Fissure sur le lac Saint-Jean

Des villégiateurs ont dû être ramenés sur la «glace ferme» en chaloupe et quatre cabanes à pêche du Village famille sur glace de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix ont dû être déplacées, dimanche matin, en raison d'une montée soudaine de l'eau sur le lac Saint-Jean.
Le redoux des deux derniers jours a causé certains désagréments aux propriétaires de 75 maisonnettes installées sur les glaces du Piekouagami. Les activités du village sont suspendues jusqu'à ce que le froid ne reprenne le dessus.
Le maire du village, Fernand Villeneuve, était quelque peu désappointé par la tournure des événements. Mais il sait bien qu'il ne peut rien contre dame nature.
«La chaleur des derniers jours a fait en sorte que la petite craque que nous avions au centre du village s'est agrandie. Résultat: deux cabanes au début du village et deux autres à la fin ont dû être déplacées rapidement», explique le maire.
«Le redoux a fait en sorte que la glace (environ deux pieds) a calé et a permis à l'eau de remonter à la surface. On s'est retrouvé avec quatre pieds d'eau à certains endroits. Le village est séparé en deux tout simplement», dit-il.
Personne ne s'est trouvé en danger, car il y a tout de même une bonne épaisseur de glace sous l'eau.
«Mais nous avons dû évacuer des gens en chaloupe. Des membres avaient passé la nuit dans leur cabane. Comme il faisait assez beau et chaud, ils en ont profité pour dormir sur place», indique M. Villeneuve.
«Lorsqu'ils se sont réveillés ce matin (hier matin), ils ont bien vu qu'il y avait de l'eau dans la cabane. Et il y en avait aussi beaucoup à l'extérieur», précise le responsable du site.
Fernand Villeneuve n'a eu d'autres choix que d'annoncer la fermeture du site pour les jours à venir.
«Il faut attendre que ça gèle à nouveau. Les prochaines journées s'annoncent encore douces, ce qui signifie que la réouverture ne se fera pas immédiatement.»
Par ailleurs, Saguenay a annoncé que certains de ses sites d'activités sportives ont été fermés, dimanche, en raison de la température.
Par contre, le service de la Société de transport du Saguenay (STS) a repris dimanche matin, après une interruption samedi en raison du verglas et de la chaussée glissante.