Jean-Francois Girard pose avec son doré de 4 lb et 12 oz pêché sur le lac Saint-Jean glacé.

Fish on... au Lac-Saint-Jean

Populaire un peu partout au Saguenay–Lac-Saint-Jean, la pêche hivernale a débuté le 20 décembre dans l’aire faunique communautaire du lac Saint-Jean.

La pêche sportive est autorisée dans les eaux du lac Saint-Jean entourées par les routes 169, 170 et 373, ainsi qu’au lac à Jim.

Selon Mikaël Paré, de Pronature Blackburn & Fils Saint-Félicien, même si la saison vient à peine de commencer, plusieurs pêcheurs ont déjà capturé de belles prises.

« Il y a du beau doré en ce début de saison, il suffit d’être patients. En hiver, c’est bien différent que pendant l’été. Le poisson est plus endormi, donc il faut y aller plus tranquillement. »

Le passionné de pêche recommande aussi l’utilisation d’un sonar, très utile pour trouver où se cachent les poissons.

« Le sonar aide beaucoup. Pour le doré, en début de saison, on vise une profondeur de 24 pieds jusqu’à 30 pieds. Pour le brochet, on reste dans une profondeur de moins de 10 pieds. »

Cet hiver, Mikaël Paré recommande l’utilisation de trois différents hameçons. « Il y a le Swedish Pimple, un ancien produit qui fait son grand retour cette année. Il y a aussi la Glo-Shot Spoon, de la marque Northland, et la Deracoup, de Jackall. »

Lotte

Pour pratiquer la pêche à la lotte à la ligne dormante au Lac-Saint-Jean en hiver, toute personne doit détenir, à titre de titulaire ou de dépendant d’un titulaire, un permis de pêche spécifique.

Ce permis est valide pour les mêmes personnes que le permis de pêche sportive et ce sont les mêmes conditions qui s’appliquent. Il est en vente au coût de 22,80 $.

« C’est un poisson très bon, un des meilleurs en hiver que l’on peut manger. À cause de la température de l’eau, il est plus comestible », explique l’employé de chez Pronature.

Permis et réglementation

En plus du permis de pêche du Québec, l’autorisation de pêcher de la Corporation LACtivité pêche (CLAP) est obligatoire pour pratiquer la pêche blanche.

Un maximum de cinq lignes garnies d’au plus trois hameçons chacune par permis de pêche sont autorisés et doivent être sous la surveillance constante et immédiate du pêcheur.

Le Glo-Shot Spoon, le Deracoup et le Swedish Pimple sont tous recommandés par Mikaël Paré, de Pronature Blackburn & Fils Saint-Félicien.

C’est seulement sur le lac Saint-Jean, à l’intérieur des routes 169, 170 et 373, ainsi qu’au lac à Jim qu’il est possible de pêcher avec de l’éperlan mort. Partout ailleurs où la pêche est permise, il est admis de pêcher avec des vers de terre, sangsues et morceaux de viande.

Toutes les espèces peuvent être pêchées, sauf la ouananiche, qui est interdite.