Les dirigeants de Contact Nature Rivière-à-Mars ont décidé de cesser la vente de bouteilles d’eau individuelles en plastique dans tous leurs établissements.

Finies les bouteilles d’eau en plastique en vente au Contact Nature Rivière-à-Mars

Les dirigeants de Contact Nature Rivière-à-Mars ont décidé de cesser la vente de bouteilles d’eau individuelles en plastique dans tous leurs établissements. La première décision écologique d’une série à venir, selon son directeur général, Marc-André Galbrand.

Dans un communiqué de presse, l’organisme à but non lucratif a annoncé que la mesure serait mise en place dès le mois prochain, au centre plein air Bec-Scie, chez Okwari aventures, à la passe de saumons et au camping Jardin de mon Père. À la place, « Contact Nature Rivière-à-Mars vendra des bouteilles réutilisables à ses clients et à ses employés afin de continuer d’offrir un service hors pair », souligne le directeur général.

Il pourrait y avoir d’autres décisions de cette envergure dans le futur. « Une fois la nouvelle politique bien implantée, Contact Nature Rivière-à-Mars compte mettre en place d’autres politiques écologiques comme cesser la distribution de pailles en plastique», peut-on lire dans le document.

L’inspiration derrière cette idée provient d’autres organisations du Québec qui ont elles aussi cessé la vente de bouteilles d’eau, comme la Ville de Montréal, la municipalité de Lac-Simon et la MRC de Papineau. Contact Nature est très heureuse d’être l’une des premières entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean à prendre ce virage écologique, mais espère que son engagement en inspirera d’autres de la région à effectuer un changement.

Cette décision s’inscrit dans la mission de l’organisme, qui est « de protéger et de mettre en valeur le milieu naturel et faunique du corridor de la Rivière-à-Mars. » Contact Nature se dit reconnu pour son savoir-faire en matière de protection, de saine gestion et de développement durable.

La mairesse Josée Néron avait aussi exprimé son désir d’éliminer les bouteilles en plastique dans les départements municipaux, lors de la campagne électorale en 2017.