Le Quotidien
Si la deuxième vague n’engendre pas une hausse significative de coûts, Alma pourrait terminer l’année avec un surplus intéressant, espère le maire Marc Asselin.
Si la deuxième vague n’engendre pas une hausse significative de coûts, Alma pourrait terminer l’année avec un surplus intéressant, espère le maire Marc Asselin.

Finances municipales à l’ère de la COVID-19: Alma s’en tire bien... pour le moment

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien