Fillette suivie

Les jeunes qui circulent sur la rue Pelletier, à Jonquière, et ses environs sont invités à faire preuve de vigilance, malgré une présence accrue de la surveillance policière dans le secteur.
En effet, vers 8 h 30 mercredi matin, une jeune fille de 12 ans qui était allée reconduire son petit frère à l'autobus dit avoir été suivie par un individu suspect sur le chemin du retour. Rendue chez elle, la Jonquiéroise a aussitôt verrouillé la porte.
Il semble que l'individu ait poussé l'audace jusqu'à frapper à la porte et à vouloir entrer dans la résidence. Effrayée, la jeune fille s'est réfugiée dans la salle de bain et a appelé une amie. Cette dernière s'est pointée à la résidence avec son père en renfort, mais le suspect n'était plus là. Le paternel a conduit les deux amies à l'école et l'histoire n'a pas tardé à circuler.
Elle est parvenue aux oreilles de la direction de l'établissement qui a alors décidé d'aviser la Sécurité publique de Saguenay. Malheureusement, il s'était écoulé environ une heure entre les événements et la plainte, de sorte que les recherches n'ont pas porté fruit.
Selon la description fournie, il s'agirait d'un homme âgé d'une cinquantaine d'années, vêtu d'un manteau de cuir noir. L'individu était assez grand, avait le teint pâle et portait un chapeau grisâtre ainsi que des gants rouges. L'enquête se poursuit, la surveillance a été accrue dans le secteur et tous les patrouilleurs ont été avisés des événements.
Saisie de drogues
La Sécurité publique de Saguenay a effectué une perquisition dans deux résidences, l'une située sur le boulevard Saguenay Est et l'autre sur la rue Duhaime, à Chicoutimi, ce qui a permis de saisir 1185 comprimés de méthamphétamine et 2,1 grammes de cocaïne, pour une valeur estimée à 12 370 $ sur le marché de la revente.
De plus, une somme de 300 $ en argent a aussi été trouvée sur place. Arrêtés, un homme de 42 ans et une femme de 27 ans devraient comparaître ce matin au Palais de justice de Chicoutimi après avoir passé la nuit derrière les barreaux.
(Par Johanne Saint-Pierre)