Le risque d'incendies de forêt est très élevé ou extrême dans plusieurs régions du Québec, dont le nord de la Mauricie.

Feux de forêt: le danger reste très élevé, prévient la SOPFEU

Trois-Rivières — Le temps ensoleillé et l’absence de précipitations d’ici jeudi continuent d’inquiéter la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), qui appelle à la plus grande prudence pour éviter les incendies en milieu forestier.

Selon la SOPFEU, «les prochains jours seront favorables à un assèchement de la végétation et augmenteront le risque d’éclosion d’incendies». 

Le danger d’incendie sera très élevé ou extrême pour les prochains jours pour le nord de la Mauricie, le Nord-du-Québec, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord et le nord de l’Outaouais et des Laurentides. Pour le reste de la Mauricie, le danger d’incendie est élevé, selon la SOPFEU, alors qu’il est modéré au Centre-du-Québec. 

Des interdictions de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité sont d’ailleurs en vigueur depuis lundi matin dans plusieurs régions du Québec, dont le secteur de La Tuque, en Haute-Mauricie. 

La délivrance de permis de brûlage industriel est suspendue jusqu’à nouvel ordre pour toute la Mauricie, et l’annulation 

des permis déjà obtenus est maintenue. 

Plusieurs incendies étaient actifs lundi. La SOPFEU considérait toutefois la majorité d’entre eux comme étant maîtrisés. 

Depuis le début de l’année, plus de 120 incendies de forêt se sont déclarés au Québec et plus de 5600 hectares ont été touchés. À pareille date, la moyenne depuis 10 ans est de 300 incendies touchant 36 025 hectares.