Feu au nord du Lac-Saint-Jean:  la SOPFEU surveille un réchauffement

Le feu qui a ravagé le nord du Lac-Saint-Jean est maintenant contenu depuis une semaine. Sa superficie a été réduite à 59 936 hectares mardi.

Les 200 pompiers qui travaillent jour et nuit depuis deux semaines ont réussi à maîtriser 40% du brasier. Le périmètre du feu représente 130% de l’île de Montréal.

Le haut taux d’humidité et des températures relativement basses ont aidé à combattre le brasier. « La météo nous a beaucoup aidés », explique Josée Poitras, porte-parole à la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

Avec les chaudes températures attendues mercredi et jeudi, les pompiers restent aux aguets. « Cela contribuera à assécher le combustible au sol et à réveiller le feu, a indiqué la SOPFEU. On s’attend à des vitesses de propagation lentes avec des intensités variant de faible à modéré. »

Les équipes de l’Ontario et de l’Alberta sont toujours sur le terrain pour prêter main forte. Une quinzaine d’hélicoptères quadrillent le secteur pour déterminer les points chauds à éteindre en priorité. 

Il n’est toujours pas possible d’accéder à la zone du feu. La route du Chemin-des-Passes demeure barrée au kilomètre 57. Pour la ZEC Onatchiway, le barrage a été placé au kilomètre 48. Le secteur Baie de 5 miles est toujours accessible pour cette zone.

« Sachez que nous comprenons l’inquiétude des propriétaires de chalet des territoires touchés, mais nous demandons à la population d’être patiente et d’attendre la réouverture du territoire pour constater l’état de la situation sur place », a expliqué la SOPFEU dans un communiqué mardi. L’interdiction de faire des feux à ciel ouvert a été levée par le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) dans la plupart des secteurs jeudi dernier. Il demeure toutefois défendu de faire des feux dans la zone près de l’incendie.