Il vaut mieux consommer avec modération lors de la Fête nationale.

Fête nationale: attention au mélange alcool et cannabis

Les célébrations de la Fête nationale riment souvent avec consommation d’alcool. Cette année, en raison de sa légalisation, le cannabis pourrait aussi faire partie de la fête pour certains. À l’approche des festivités, Éduc’alcool met donc en garde les Québécois sur les dangers liés au mélange des deux substances.

Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool, est bien clair. Lorsque consommés ensemble, les effets de l’alcool et du cannabis ne s’additionnent pas, mais se multiplient.

« Comme c’est la première année où les gens peuvent fumer du cannabis légalement, c’est plus facile d’en parler. Le mélange alcool-cannabis est inquiétant et les craintes l’entourant sont valables en tout temps. Un bon pourcentage de gens sont des consommateurs d’alcool et de cannabis, et beaucoup parmi eux les consomment en même temps », affirme Hubert Sacy d’emblée.

Il souligne que certains risques sont liés à la consommation combinée.

« C’est une très mauvaise idée de mélanger les deux. La modération a meilleur goût en matière d’alcool, la modération a deux fois meilleur goût avec le cannabis, et la modération a quatre fois meilleur goût lorsqu’on mélange les deux. »

Hubert Sacy souligne qu’il est préférable pour une personne qui consomme les deux substances de débuter avec le cannabis, et non l’inverse.

« L’alcool dilate les vaisseaux sanguins. Lorsqu’on fume après, le cannabis pénètre dans le sang à une vitesse beaucoup plus rapide. Si on commence par le cannabis, tout ralentit, incluant le métabolisme. L’alcool pénètre donc dans le corps plus lentement. Lorsqu’on boit de l’alcool modérément, ça va. »

Hubert Sacy affirme toutefois que lorsqu’il y a abus d’alcool, la situation peut devenir dangereuse.

« Lorsque quelqu’un abuse de l’alcool, son corps lui envoie des signaux. Le vomissement est un moyen de défense du corps. Le cannabis ralentit ce réflexe de défense. Les gens perdent donc cette protection et les conséquences peuvent être graves. Mieux vaut ne pas mélanger. Ça reste une mauvaise idée. »

Éduc’alcool conseille d’alterner en buvant un verre d’eau après chaque consommation. Si une personne refuse de boire de l’eau, quelque 140 recettes de cocktails sans alcool (mocktails) sont proposées au alternalcool.com.