L’initiateur de la Fête de la chasse, Marcel Simard, pense qu’il faut revoir le lieu et les dates de l’événement l’an prochain. Il tenait dans ses bras un renard roux surnommé Renardo.

Fête de la chasse: une édition saguenéenne à oublier

Des dates à revoir, un lieu sans climatisation loin de l’achalandage de la ville... Voilà quelques raisons qui expliquent le bilan mitigé de la Fête de la chasse, qui se tenait pour la première fois à Saguenay cette année.

Alors qu’il faisait un soleil de plomb, dimanche, la plupart des exposants de la Fête de la chasse ramassaient leur kiosque avant la fin officielle de l’événement. Les visiteurs n’étaient tout simplement plus au rendez-vous.

Rencontré sur les lieux, le directeur de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs et initiateur de la Fête de la chasse, Marcel Simard, affirme qu’il fera un bilan avec les organisateurs de la fête pour mettre le doigt sur ce qui n’a pas fonctionné cette année.

« On a eu une fin de semaine loin de nos attentes. On visait facilement 10 000 personnes, sauf que la température n’était pas de notre côté. Les gens sont allés ailleurs. On a eu beaucoup moins de monde que prévu », raconte M. Simard. Selon lui, de 2000 à 3000 personnes se sont déplacées à l’Aréna Marina-Larouche, à Chicoutimi-Nord.

Kiosques populaires
Si le public n’était pas présent en grand nombre, ceux qui ont participé à la Fête de la chasse ont apprécié l’expérience, selon Marcel Simard.

« On met beaucoup d’emphase sur l’activité familiale. Les kiosques de tir à la carabine à air comprimé, les simulateurs de pêche, le tir à l’arc, le Zoo de Falardeau et le kiosque de Bilodeau ont tous été très populaires », estime-t-il.

Pour Marcel Simard, cet événement a encore sa place. « Notre objectif demeure d’initier la relève à la chasse. On veut aussi avoir des exposants qui vont aider les chasseurs à apprendre des nouvelles techniques de chasse et d’appâtage ».

La première Fête de la chasse a eu lieu en 2006, à Alma. L’événement s’est promené dans différentes municipalités de la région, dont Dolbeau-Mistassini et Roberval. La Fête de la chasse a déjà été tenue plus tard dans l’été, et même à l’automne.