Un festivalier lors de la 3e édition de Virage.

Festival Virage: rencontres pour changer le monde

Avec des ateliers, des spectacles et des conférences, le festival Virage espère, pour sa 4e édition, créer une ambiance de fête sur fond de discussions sur la transition. Du 28 juin au 1er juillet, la population est invitée à Sainte-Rose-Du-Nord pour parler des conséquences du néolibéralisme, mais surtout de ses solutions, dans un contexte d’entraide, de fête et de rassemblement positif.

« C’est sûr que lorsqu’on parle de transition, il faut toucher des sujets arides, comme la politique, la sociologie et l’économie. Nous, on veut parler de ça, mais dans un contexte festif, faire quelque chose de plus plaisant », explique Marielle Couture, organisatrice du festival Virage. Avec, comme à chaque année, une foule d’activités, l’instigatrice souhaite offrir un lieu où les différentes organisations et les militants puissent échanger dans la proximité. « Sainte-Rose-du-Nord ajoute de la magie comme lieu », affirme Marielle Couture. Selon elle, les autres événements du genre sont souvent trop gris.

« Je ne veux pas que les gens pensent que nous sommes des hippies dans les champs, nos activités sont vraiment pour tout le monde. Elles sont pensées pour être accessibles aux familles », a expliqué Marielle Couture. Les activités regroupent un grand nombre de personnes de différents horizons comme des universitaires, des familles et des bricoleurs. À chaque édition, environ 500 personnes se rendent dans la petite municipalité, ce qui double la population le temps d’une fin de semaine.

Activités
Pensés pour plaire à cette foule de personnes, des ateliers « faites-le vous-mêmes », qui semblaient être très appréciés par les festivaliers, seront de retour cette année. Apprendre à faire un jardin dans un petit espace, à faire des souliers à partir de patrons, ou encore des ateliers de réparation de vélos sont des exemples de ce qui a déjà été offert pour permettre aux gens d’avoir davantage de savoir-faire et de prendre le virage vers une société plus autonome.

De nombreuses conférences seront aussi présentées, avec des invités d’excellence. Parmi ceux qui seront présents, Marielle Couture a particulièrement hâte à la conférence-discussion d’Éric Martin et de Simon-Pierre Savard-Tremblay, qui se déroulera le 29 juin à 13 h. Ils offriront la lecture de leur manifeste sur la démondialisation. Plusieurs signataires seront présents. Ils veulent passé le message qu’une solution pour retrouver l’équilibre économique serait la décroissance, avec des mesures comme l’achat local.

Il y aura aussi une conférence de Anna Kruzynski, le 30 juin à 13 h, qui vient présenter trois victoires citoyennes récentes. « C’est malheureux, mais c’est parfois difficile de voir des actions citoyennes qui réussissent, et Anna Kruzynski vient nous en présenter trois exemples de citoyens qui se sont mobilisés et qui ont fait la différence », a souligné Marielle Couture.

Plusieurs spectacles également seront organisés à la terre des Vikings. Musique, humour, cirque et performance de sculpture seront au rendez-vous.