Le fondateur du Festival des vins de Saguenay, Charles Boudreault.

Festival des vins de Saguenay: retentissant succès

Au moment d'écrire ces lignes, le Festival des vins de Saguenay n'est pas encore terminé. Sauf qu'on peut d'ores et déjà affirmer que la 11e édition est couronnée d'un retentissant succès.
Le Festival des vins de Saguenay prend fin samedi soir.
Le Festival des vins de Saguenay prend fin samedi soir.
Fort de sa réputation qui la suit partout à travers la province, l'organisation a pu compter sur la collaboration de dame Nature, ce qui ne fut pas nécessairement le cas au cours des dernières années. Le fondateur Charles Boudreault se réjouissait de voir le haut de la rue Racine rempli de festivaliers, présents dans le seul et unique but de passer du bon temps.
«On se dirige vers une année record», a-t-il confirmé, lorsque rencontré sur la rue Racine environ une heure après le début des activités à 14h. On a eu trois fois plus de monde lors du lancement jeudi à la Place du citoyen, de sorte qu'on a manqué de vin. C'est une bonne et une mauvaise nouvelle en même temps. De plus, la journée de vendredi a été notre meilleure en 11 ans.»
La température clémente a permis de tenir l'événement au même endroit, évitant ainsi de tout déménager au hangar du Vieux port en cas de pluie. Un stress de moins sur les épaules de tout le monde.
«Les gens en ont comme assez qu'il ne fasse pas beau depuis le début de l'été, donc ils ont décidé de sortir, a lancé en riant M. Boudreault, ajoutant que ce n'était pas la première fois que le festival se déroulait sous un plein soleil du début à la fin. «C'est peut-être la deuxième ou troisième fois, maximum, a-t-il soutenu. Pour nous, la pression baisse en sachant qu'on n'a pas à déplacer nos installations. Quand il faut déménager, c'est assez intense merci.»
Charles Boudreault n'est pas en mesure d'évaluer le nombre exact de festivaliers qui se sont rendus sur la rue Racine au cours de la fin de semaine. Il peut toutefois annoncer sans se tromper que le cap des 50 000 visiteurs va être atteint d'ici la fin du festival, samedi soir.
D'ailleurs, le mixologue Patrice Plante donne une conférence à 19h, tout juste après la performance de François Chartier, alias DJ Chartier pour l'occasion, une «première mondiale», a annoncé Charles Boudreault, mi-blagueur, mi-sérieux. Sur son site, M. Chartier est décrit «comme l'une des têtes chercheuses en matière de création de recettes et d'harmonies vins et mets.»
Une vingtaine de vignerons sont présents à Saguenay, sans compter les blogueurs et journalistes qui gravitent dans le monde du vin. «On a la crème de la crème, a fièrement soutenu le fondateur. Notre festival est reconnu et tout le monde veut connaître l'ambiance qui règne ici. Que ce soit par l'intensité de la foule, la beauté et la gentillesse des gens ou encore leur intérêt pour les vins, les vignerons adorent venir ici.»