Une belle surprise qui aura réchauffé le cœur des cinquante enfants fréquentant l’école Saint-Gabriel. Un par un, ils sont venus chercher leur cadeau, remis en personne par le père Noël.

Ferland-et-Boilleau: le père Noël et des cadeaux à l’école

À l’occasion de leur dernier jour de classe avant les Fêtes, tous les élèves de l’école primaire Saint-Gabriel de la municipalité de Ferland-et-Boilleau ont eu la surprise de recevoir un cadeau du père Noël en personne, accompagné du responsable de la Caserne de jouets de Saguenay, Mario Gagnon.

Une belle surprise qui aura réchauffé le cœur des cinquante enfants fréquentant cette école. Vendredi après-midi, au retour de la récréation, ils étaient conviés au gymnase pour une activité de Noël bien spéciale. Au son des grelots, le père Noël a fait son apparition et tous les élèves se sont précipités aux fenêtres afin de l’apercevoir. Fébriles, les enfants ont entonné des chants de Noël pour l’accueillir. La magie des Fêtes a opéré. 

«J’ai entendu dire que vous aviez tous été très sages cette année», a déclaré le père Noël à son arrivée. Des dizaines de cadeaux s’empilaient autour de lui devant le regard ébloui des jeunes. Un par un, ils sont venus chercher leur cadeau. Tous attendaient avec impatience d’être appelés pour recevoir une surprise. Après la remise des cadeaux, l’heure du déballage est enfin arrivée. Poupées, jeux de société et ours en peluche, les petits ont été comblés. L’école Saint-Gabriel a eu droit à un moment de pur bonheur et d’émotions partagé entre élèves et enseignants. Le maire de la municipalité de Ferland-et-Boilleau, Hervé Simard, a assisté à la remise de cadeaux. «C’est magique et rassembleur comme moment. On peut faire ça ici en raison de notre petite municipalité. L’école Saint-Gabriel est au coeur du village. Nous leur souhaitons tout simplement le meilleur. Nos jeunes sont beaux et le corps enseignant y est de grande qualité», a souligné M. Simard. 

Mario Gagnon a été le précurseur du projet. «J’avais eu l’idée à l’automne dernier. J’ai proposé le projet à la directrice de l’école, Marie-Claude Tremblay, elle a rapidement accepté et c’est pourquoi nous sommes là. Selon moi, on oublie souvent les petites municipalités. De plus, je suis attaché personnellement à Ferland-et-Boilleau. Mon père vient d’ici», a affirmé M. Gagnon.

Mario Gagnon célèbre le 30e anniversaire de la Caserne de jouets de Saguenay cette année. Chaque temps des Fêtes, il amasse des jouets afin de les redistribuer aux enfants moins nantis de la région. «Aider les gens ça fait partie de moi, c’est dans mes valeurs», a témoigné celui qui se qualifie de nostalgique et qui insiste pour faire revivre le passé. La toute première collecte de jouets avait permis à près de 300 enfants d’avoir un cadeau de Noël. Aujourd’hui, entre 5000 et 7000 enfants reçoivent un jouet des pompiers de Saguenay.