Favoriser un milieu plus inclusif pour les aînés

Pour favoriser un milieu plus inclusif pour les aînés, le Service d’intervention de proximité du Domaine-du-Roy (SIP DDR) lance le projet « La bientraitance dans la diversité », qui vise à démystifier les diversités culturelles, les orientations sexuelles et les identités de genre chez les aînés.

Si l’annonce officielle ne se fera que le 7 novembre prochain, lors du Salon des aînés de Roberval, le SIP DDR travaille sur ce projet d’inclusion depuis le mois d’août, mentionne le chargé du projet Daniel Gosselin.

« On veut faire de la sensibilisation auprès des aînés et des personnes qui travaillent avec les aînés, pour démystifier la diversité culturelle et sexuelle », lance le sociologue qui travaille à temps partiel sur ce projet tout en complétant sa maîtrise en études et interventions régionales à l’UQAC.

Ce projet découle des actions entreprises dans le cadre du Plan d’action gouvernemental pour la maltraitance envers les personnes aînées 2017-2022, mais le SIP DDR a décidé de lui donner sa propre couleur en ciblant la diversité culturelle et sexuelle.

« On entend parfois parler de personnes homosexuelles qui sont ghettoïsées dans les foyers, ou encore de travailleurs issus de l’immigration qui sont rejetés par les personnes âgées », cite en exemple Daniel Gosselin.

D’ici 2020, l’organisme souhaite organiser des rencontres, sous forme d’ateliers, de table ronde, ou de groupe de discussion, dans les foyers pour personnes âgées ou auprès de membres de la FADOQ.

Pour plusieurs aînés, la religion catholique, qui considère l’homosexualité comme une maladie, a eu une emprise importante sur leurs croyances. En parler permet de défaire les stéréotypes, estime le chargé de projet. « On demande aux gens d’identifier ce qu’est la diversité, la maltraitance, les préjugés et la discrimination. Ce sont souvent les stéréotypes qui créent une chaîne de discrimination. En prenant le temps d’analyser d’où viennent ces idées préconçues, ça permet de briser les préjugés », dit-il.