Faux vol de chaloupe: la FPJQ exige des excuses de Festirame

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
La Fédération professionnelle des journalistes du Québec section Saguenay-Lac-Saint-Jean exige des excuses publiques de Festirame. La FPJQ estime que l’organisation a manipulé les médias à des fins promotionnelles plus tôt cette semaine.

En début de semaine, Festirame a sollicité l’aide des médias régionaux afin de retrouver une chaloupe de l’organisation qui avait été volée. Un communiqué émis par Festirame affirmait que l’embarcation, une des premières de l’histoire du festival, était très précieuse pour l’organisation.   

Lire Une chaloupe de Festirame volée

Les médias régionaux ont rapidement relayé la nouvelle qui était en réalité une stratégie publicitaire visant à faire la promotion d’un nouveau jeu d’évasion dont la mission consiste à retrouver la chaloupe en question.  

Lire Un faux vol de chaloupe, un vrai jeu

«Manipuler les médias en créant une fausse nouvelle est la pire des stratégies marketing à l’heure où nous devons sans cesse nous battre contre la désinformation. Nous condamnons cette utilisation de la presse à des fins promotionnelles. Il en va non seulement de la crédibilité des organisations, mais surtout de celle de nos médias d’information. En voulant effectuer ce coup d’éclat, Festirame a manqué le bateau », de dire la présidente régionale de la FPJQ, Priscilla Plamondon  Lalancette.