Philippe Couillard

FARR: le comité confirme ses priorités

Le comité aviseur du Sommet économique régional du Saguenay a rencontré, lundi, des membres du gouvernement, dont le premier ministre Philippe Couillard, pour confirmer quelles seront les priorités qui permettront de choisir les projets financés par le Fonds d'appui au rayonnement régional (FARR).
« Le nouveau Fonds d'appui au rayonnement des régions constituera un formidable levier pour soutenir la concertation régionale et pour appuyer directement la réalisation de projets mobilisateurs dans la région », a d'ailleurs mentionné M. Couillard, par communiqué de presse.
Selon lui, il s'agit d'un moyen qui permettra au gouvernement de travailler directement avec les municipalités qui, estime-t-il, sont les mieux placées pour faire part de leurs besoins réels.
« La réflexion sur les projets prioritaires pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean avait été bien amorcée lors du Sommet économique régional. D'ailleurs, en matière d'économie, plusieurs projets ont déjà vu le jour. Grâce au FARR, nous pourrons aller encore plus loin et réaliser plus de projets qui reflètent nos priorités », a ajouté le député de Dubuc, Serge Simard, qui a également participé à la rencontre.
« Grâce au FARR, ce sont 100 millions de dollars qui seront à terme investis chaque année dans des projets mobilisateurs sélectionnés par les élus locaux en fonction des priorités spécifiques de leur région. Cette nouvelle approche s'inscrit pleinement dans la modernisation de l'action gouvernementale en région », a conclut le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Martin Coiteux, par communiqué de presse.
La rencontre entre le gouvernement et le comité aviseur du Sommet économique régional s'inscrit dans une tournée provinciale. M. Coiteux espère pouvoir discuter avec les élus municipaux de la mise en place du FARR. Le Fonds d'appui au rayonnement régional est un nouveau programme qui sera doté à terme d'une enveloppe de 100 millions de dollars par année dans cinq ans.
Par ailleurs, cette rencontre a également permis aux politiciens de discuter de la stratégie de l'occupation et de la vitalité des territoires (stratégie OVT), qui souhaite mettre en valeur le potentiel de chaque territoire dans une perspective de développement durable, en intégrant les priorités régionales établies lors de la rencontre de lundi.