Familles de militaires : pas trop de solitude en vue

Les quelque 80 familles de la Base de Bagotville dont le conjoint sera en mission à l’étranger pendant les Fêtes ne seront pas seules. Selon le Centre de ressources pour les familles militaires (CRFM), la majorité des conjoints et conjointes quitteront la région pour aller retrouver leurs proches.

Isabelle Gauthier, qui dirige le CRFM, explique qu’il s’agira d’une période plutôt calme pour les intervenants de la Base, alors que la plupart des services seront fermés. La garderie de l’endroit, qui compte une quarantaine d’enfants, n’ouvrira pas ses portes, puisqu’un sondage réalisé auprès des parents a permis de conclure que la plupart des familles seront absentes entre Noël et le jour de l’An.

«On pense que personne ne passera Noël seul. La plupart des familles dont le conjoint est en mission sont des familles de la 2e Escadre et viennent majoritairement de l’extérieur. On sait que plusieurs prendront la route au cours des prochaines heures pour aller rejoindre leurs proches», a indiqué Isabelle Gauthier.

Si le besoin se présente, le CRFM a cependant des ressources qui peuvent être mises à la disposition des conjoints et conjointes des membres des Forces qui se trouvent présentement en Roumanie et au Koweït.

«Nous avons des travailleurs sociaux qui seront sur place s’il y a un besoin d’écoute. Notre aumônier est toujours disponible au besoin. On ne laisse jamais tomber nos familles», poursuit la directrice.

Pour plusieurs, la période des Fêtes 2017 est douce-amère. Alors que des conjoints et conjointes sont attristés de se trouver loin de l’être cher, ils peuvent cependant se réjouir à l’idée de les voir rentrer au pays à la mi-janvier. 

«On sait qu’il y a beaucoup de familles qui vont attendre le retour des troupes pour fêter leur propre petit Noël», a fait valoir Isabelle Gauthier.