Le directeur général de l'Expo agricole de Chicoutimi, Louis-Joseph Jean, estime que les difficultés que connaît l'industrie laitière ont des répercussions sur son événement.

Expo agricole: le recrutement d'éleveurs difficile

La 97e édition de l'Expo agricole a connu un départ canon, mercredi, avec le passage du premier ministre du Canada Justin Trudeau. Toutefois, le directeur général de l'événement, Louis-Joseph Jean, estime que l'organisation fait quand même face à de nombreux défis.
« Je pense que pour le moment, notre plus grand défi est de recruter les éleveurs pour les compétitions », mentionne M. Jean.
Selon lui, tous les problèmes et les difficultés auxquels fait face l'industrie des produits laitiers ont une influence sur la participation des agriculteurs à des événements comme celui organisé par M. Jean.
« Ils ont de la difficulté à se déplacer pour venir nous voir, poursuit le directeur général. Toutes les bêtes qu'ils présentent lors des expositions et des compétitions, ce sont des bêtes qui ne produisent pas pendant ces quelques jours. En particulier, les réserves de beurre, par exemple, sont presque vides, et ça demande encore plus de production. »
Malgré tout, M. Jean n'est pas découragé par les problèmes de l'industrie laitière. Selon lui, même s'il n'y a pas un emballement particulier auprès des éleveurs pour participer à l'Expo agricole, l'organisation a tout de même réussi à attirer un bon groupe de participants cette année. 
« Il ne faut pas trop s'en faire, je pense. S'il n'y avait pas de difficultés, on ne pourrait pas les régler », s'exclame-t-il.
Par ailleurs, Louis-Joseph Jean estime que l'esprit des expositions agricoles a changé pendant les dernières années. Maintenant, M. Jean estime que les éleveurs ne s'inscrivent pas seulement pour le fait de participer, mais principalement pour gagner les compétitions.
« Avant, les gens venaient pour la participation. Maintenant, ils viennent pour se comparer et pour gagner des prix. C'est un peu comme les cyclistes qui font des compétitions et qui veulent absolument terminer en premier. C'est un peu malheureux, parce que ça ne nous aide pas à donner une belle image de la ferme », conclut le directeur général.
L'Expo agricole se poursuit jusqu'à dimanche. En plus des concours d'éleveurs, les visiteurs pourront assister à des compétitions de gymkhana et des spectacles canins, s'amuser dans les manèges et faire de la danse en ligne, entre autres.