Le directeur général de l’Expo agricole de Chicoutimi, Louis-Joseph Jean, ouvrira les portes de la 99e édition mercredi. Il entend bien offrir à la population une édition à la hauteur des attentes .

Expo agricole de Chicoutimi: place à la 99e édition

Louis-Joseph Jean trépigne d’impatience alors qu’il ouvrira ce midi les portes de la 99e Expo agricole de Chicoutimi qu’il dirige depuis 23 ans et qui demeure l’événement populaire par excellence de l’été qui offre des heures de plaisir aux enfants.

Au cours d’une rencontre avec Le Quotidien au Pavillon de l’agriculture de Chicoutimi alors que les employés s’affairaient à préparer les lieux pour accueillir les animaux, l’agriculteur à la retraite est revenu sur ce qu’il a défendu depuis qu’il a relancé l’événement qui avait perdu de son lustre et n’attirait plus les foules.

«Je me plais souvent à dire que nous sommes un événement dédié aux personnes qui n’ont pas des moyens financiers illimités. Si vous comparez aux autres festivals ou attractions dans la région, vous comprenez que nous offrons beaucoup de plaisir aux parents et enfants. En fonction de la fréquentation des manèges, on peut dire sans trop se tromper que nous attirons entre 35 000 et 40 000 personnes par édition», a déclaré Louis-Joseph Jean.

Au fil des ans, l’Expo agricole a changé et certaines attractions sont devenues très populaires. C’est le cas des démonstrations d’habileté des chiens. Les adultes autant que les enfants adorent ces démonstrations. «C’est curieux, mais les gens applaudissent quand le chien se trompe pendant l’exercice. On sent beaucoup d’engouement pour ces démonstrations qui ont débuté par quelques petits tours. On a acheté un peu de matériel et c’est devenu un moment fort.»

Comme par le passé, l’Expo agricole présentera la petite ferme avec une multitude d’animaux. Il s’agit d’une autre attraction que les enfants adorent et qui fait la réputation de l’événement.

Cette année, les négociations ont été difficiles puisque Beauce Carnaval est la dernière entreprise à offrir des manèges aux différentes expositions au Québec.

L’Expo agricole ne serait pas ce qu’elle est sans la présence des manèges. Cette année, les négociations ont été difficiles puisque Beauce Carnaval est la dernière entreprise à offrir des manèges aux différentes expositions au Québec.

Le volet des éleveurs sera aussi intéressant selon le directeur général. Les agriculteurs ont de moins en moins de temps à consacrer à cette spécialisation de l’agriculture, mais ils seront tout de même aussi nombreux que l’an dernier pour présenter les plus belles bêtes de leur troupeau.

«Ça coûte de plus en plus cher d’organiser le site pour accueillir les éleveurs. Ça demande des services de transport et aussi beaucoup de surveillance. Mais une exposition agricole sans les éleveurs ne survit pas. Partout au Québec où les éleveurs ont délaissé, l’exposition a fermé ses portes», explique Louis-Joseph Jean.

Ce dernier constate depuis quelques années que la mécanisation des fermes avec l’ajout des robots fait en sorte d’éloigner les éleveurs d’animaux. Cette transformation est inévitable selon l’agriculteur à la retraite.

«C’est la réalité et on ne peut rien y faire. Mais ce sont les éleveurs qui ont développé au fil des ans avec beaucoup d’efforts l’excellente génétique des troupeaux de vaches laitières au Québec. Ils vont présenter encore cette année des animaux de grande qualité. Aujourd’hui, nous accueillons vraiment ceux qui se passionnent pour le développement de la race alors qu’autrefois, les agriculteurs aimaient venir à l’exposition avec quelques bêtes pour participer à la fête.»

Expo Agricole 
 Louis Joseph Jean 
 Photo: Jeannot Levesque

L’ouverture officielle de l’exposition a lieu mercredi midi en présence des dignitaires. La population est attendue en fin d’après-midi.

Louis-Joseph Jean ne veut pas dire si la présente édition sera sa dernière. Le producteur laitier Denis Tremblay a pris la direction d’un comité spécial en vue de la 100e édition. «J’aimerais ça leur donner un coup de main», a conclu Louis-Joseph Jean.