Explosion des loyers à Place Davis

L’explosion des coûts de loyer frappe les locataires de Place Davis de plein fouet.

Propriétaire du restaurant Pizzéria Davis, une institution au centre-ville d’Arvida, Marc Pinard confie qu’il a dû revoir ses options quand il a appris que son bail passerait de 10,40 $ à 17 $ du pied carré. Pour une petite entreprise comme la sienne, les impacts sont majeurs, mais Marc Pinard et ses deux associés ont choisi de rester.

« Je vais être honnête, j’ai regardé ailleurs. Pour le nombre de pieds carrés dont j’ai besoin, il n’y avait rien au Carré Davis et il aurait fallu que je quitte le centre-ville. J’ai eu des offres de Chicoutimi et je les ai même évaluées à un moment donné. Mais on a décidé de rester et d’arranger nos affaires en conséquence », dit Marc Pinard, qui a de la relève en la personne de son fils Jean-Daniel.

Le restaurateur se concentre sur l’aspect positif du dossier : le fait qu’il détient désormais un bail de 10 ans. Avant, l’entente de location était un peu plus « brouillon » et l’entreprise était moins protégée. 

Contrecoups

Marc Pinard se désole tout de même de cette hausse exponentielle des baux et des conséquences qui en découlent. La fermeture de la boutique abritant le bureau de poste en est une et le copropriétaire de la pizzeria pense que son commerce en ressentira les contrecoups. 

« On avait beaucoup de monde qui allait au bureau de poste et qui venait se chercher un repas en passant. Il va y avoir une baisse d’achalandage », ajoute l’un des patrons de Pizzéria Davis, un resto qui a pignon sur rue au centre-ville depuis bientôt 20 ans.