Exemption de taxes: Loge m’entraide espère avoir son tour

Sonia Côté estime que la campagne de «téléphone rouge» tenue au cabinet de la mairesse a porté ses fruits. La coordonnatrice de Loge m’entraide affirme que l’annonce de la Ville qui vient d’accepter une exemption de taxes de 25 ans pour le projet d’habitation communautaire du Café-Jeunesse de Chicoutimi et de l’Association pour le développement de la personne handicapée intellectuelle du Saguenay (ADHIS) permet aux locataires appauvris de se réapproprier un gain perdu en novembre dernier. Elle espère maintenant que le projet La Solidarité pourra bénéficier du même traitement.

La coordonnatrice de l’organisme a réagi par communiqué mercredi matin à l’annonce de la contribution de la Ville au projet d’habitation communautaire dans l’édifice des soeurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil de Chicoutimi. Le projet, qui permettra d’héberger des personnes vivant avec un handicap et des jeunes de 18 à 32 ans, a droit à un crédit de taxes pour une période de 25 ans. 

Cette exemption de taxes municipales était offerte depuis 2005 à la suite d’une bataille menée par Loge m’entraide. Elle avait été abolie en novembre 2018. L’organisme a alors mis en branle une campagne de «téléphone rouge» invitant la population à téléphoner au cabinet de la mairesse afin d’infirmer la décision. 

Sonia Côté est soulagée que le rabais de taxes soit de nouveau appliqué et estime qu’il s’agit d’une preuve que les actions de l’organisme donnent des résultats. 

Elle espère maintenant que le projet de coopérative d’habitation La Solidarité obtiendra le même traitement. 

Loge m’entraide espère par ailleurs que le budget provincial du 21 mars haussera les subventions du programme Accès Logis et prévoira de nouvelles unités de logements sociaux.