Excréments de chien: appel au civisme à La Baie

Le conseil d’arrondissement de La Baie demande aux citoyens du secteur qui sont propriétaires d’un chien de faire preuve d’un plus grand civisme quand vient le temps de récupérer les excréments de leur animal de compagnie.

Les élus de La Baie ont profité de la tenue de la séance régulière, mardi après-midi, pour rappeler qu’il était interdit de laisser les fientes sur la place publique. La situation a été remarquée et rapportée par plusieurs citoyens dans le secteur du quai d’escale.

«Il est du devoir des propriétaires de ramasser les excréments de leur chien, a renchéri le conseiller Martin Harvey. On reçoit plusieurs plaintes à ce sujet et j’invite les citoyens à continuer de le faire, en rappelant qu’une amende variant entre 100 et 300 $ peut être émise en cas de non-respect du règlement.»

Plusieurs excréments de chien ont été laissés à l’abandon dans le secteur de La Baie, notamment dans le secteur de la piste cyclable.

Martin Harvey a indiqué que lui et ses collègues travaillaient à doter La Baie, qui est le seul arrondissement sans installation du genre à Saguenay, d’un parc à chiens.

«Nous continuons à travailler en ce sens et nous aurons peut-être un parc à chiens à La Baie en 2021», a informé l’élu du district #15.

La vitesse
Abordé la veille lors de la séance extraordinaire du conseil de Saguenay, le sujet de la vitesse excessive dans les rues a eu écho jusqu’à La Baie. Le conseiller Raynald Simard a fait savoir qu’il recevait en moyenne entre deux et trois plaintes par jour, concernant des automobilistes un peu trop téméraires sur la voie publique.

«En étant membre de la commission Sécurité publique et incendie, je vais demander à ce que des opérations soient menées par les policiers de Saguenay», a-t-il annoncé.

Finalement, les trois conseillers de La Baie ont profité de l’occasion pour rendre un nouvel hommage au sculpteur Victor Dallaire, décédé en fin de semaine dernière. Martin Harvey a d’ailleurs invité ses collègues à réfléchir sur une forme de reconnaissance permanente, suggérant qu’un parc ou que l’îlette dans la baie des Ha ! Ha ! porte le nom de Victor Dallaire.