Exclusivité d’ATM menacée: Sylvain Gaudreault en a assez

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
L’offre de trois nouveaux programmes qui s’apparentent à ceux du Cégep de Jonquière au Collège Bart de Québec irrite au plus haut point Sylvain Gaudreault. Le député de Jonquière revendique une modification de la loi sur les collèges afin d’empêcher que des établissements privés offrent des programmes exclusifs à certains établissements publics.

« C’est un coup de canon incroyable. C’est une attaque directe envers le Cégep de Jonquière, mais aussi contre le contrat social avec les cégeps en région, estime le député de Jonquière. Je suis profondément contre cette décision. Il faut modifier rapidement la loi sur les collèges privés qui leur permet de faire des brèches dans les exclusivités comme ATM. Ça suffit. Il faut empêcher ça. »

Vendredi matin, Le Soleil annonçait la création d’un DEC en informatique orienté vers l’intelligence artificielle, d’un AEC en photographie et création numérique et d’un DEC en technique de production et postproduction télévisuelles au Collège Bart, un collège privé de Québec.

Sylvain Gaudreault revendique une modification de la loi sur les collèges afin d’empêcher que des établissements privés offrent des programmes exclusifs à certains établissements publics.

Ces programmes viennent concurrencer directement le programme Art et technologie des médias offert au Cégep de Jonquière, un fait que n’a pas tenté de cacher le directeur général du Collège Bart, Nicolas Bellerose, dans le cadre de l’entrevue accordée à la journaliste Myriam Boulianne du Soleil.

« En ce moment, les jeunes d’ici vont au Cégep de Jonquière pour ce programme-là. Pour la logistique, c’est plus facile d’attirer les résidents de Québec et des environs [qui veulent éviter un déménagement]. Non seulement la proximité géographique [peut nous avantager], mais aussi la proximité avec les entreprises de Québec », a-t-il affirmé.

Les propos du directeur général ont mis en colère le député Sylvain Gaudreault.

« Ce matin, les cheveux m’ont littéralement dressés sur la tête quand j’ai lu la citation du directeur du Collège Bart qui ne se cache même pas de vouloir concurrencer ATM. Il y a aussi un ton de mépris envers les régions, comme si on était trop loin pour que les jeunes viennent étudier. »

Sylvain Gaudreault se dit prêt à collaborer avec la ministre Andrée Laforest afin de tenter de changer les choses. L’annonce du Collège Bart lui rappelle de mauvais souvenirs.

« C’est inadmissible. Ça fait plusieurs fois que ça se produit pour le Cégep de Jonquière. La ministre Michelle Courchesne avait autorisé un programme semblable au Collège André-Grasset en 2013. Des décisions comme ça, ça crée des précédents également pour les autres programmes exclusifs. Il faut absolument interdire ça. Après, il va se passer quoi ? Les étudiants de Montréal vont se dire que Jonquière c’est trop loin et ils vont aller à Bart ? C’est inacceptable, il faut que ce soit corrigé. »