Étienne Jacques agira comme consultant pour le projet de la zone ferroviaire

L’ancien patron de Rio Tinto pour l’Amérique du Nord, Étienne Jacques, reçoit le mandat de Saguenay afin de réaliser les démarches de recherche de financement pour le projet de la zone ferroviaire.

La mairesse Josée Néron a confirmé le mandat à la suite d’une résolution unanime du Conseil municipal de Saguenay du 3 septembre.

«M. Jacques aura le mandat de coordonner les représentations auprès des gouvernements et partenaires du milieu afin d’obtenir le financement nécessaire à la réalisation du projet présenté par le conseil d’arrondissement de Chicoutimi», explique la mairesse dans un communiqué de presse.

Le projet de construction du stationnement à étages de la rue du Havre, d’un amphithéâtre sportif et de trois tours à logements (125 condominiums) est évalué à 60 millions de dollars. Saguenay vise une participation égale des milieux politiques municipal, provincial et fédéral.

«Étienne Jacques est un leader incontesté de la région et un homme d’affaires ayant évolué dans l’une des plus grandes entreprises du Canada. Son implication dans le développement d’un milieu de vie unique et stimulant, au coeur du centre-ville de l’arrondissement de Chicoutimi, est significative pour les citoyens de Saguenay», a ajouté Mme Néron.

En plus des représentations auprès des gouvernements, Étienne Jacques aura le mandat de finaliser le montage financier du projet en respectant les paramètres établis par le conseil d’arrondissement et de mettre sur pied et animer un comité de promoteurs du projet.