Essayer le voilier Gorfnik à la Fête du nautisme

Les amateurs de plein air sont conviés à essayer l’invention de l’aventurier et professeur émérite de l’UQAC, André-François Bourbeau, en fin de semaine à la marina de La Baie, à l'Anse-à-Benjamin. Deux de ses voiliers miniatures, les Gorfnik, sont à l’eau, au plaisir des plaisanciers.

« Les plus courageux pourront peut-être s’aventurer sur l’eau », a avoué le professeur, rencontré sur les lieux de l’activité. La fête du nautisme est célébrée à la marina de La Baie, toute la fin de semaine, et a pour but de promouvoir les sports nautiques et de plaisance.

Les Gorfnik sont des minuscules voiliers créés par M. Bourbeau. L’homme peut vivre dans ceux-ci, alors qu'il est en mesure de cuisiner, dormir, prendre une douche, etc. Il y a différentes façons pour les contrôler, il peut choisir de pagayer ou encore de se laisser aller avec sa voile. 


Malgré sa petite taille, l'embarcation peut accueillir toutes les nécessités de la vie courante, ce qui permet à M. Bourbeau de vivre dans son bateau sur de longue période.

De nouveaux projets lui trottent dans la tête, mais rien n’est encore officialisé. « C’est mon bateau préféré, parce qu’il est vraiment fait pour découvrir de nouveaux endroits. Avec eux, on peut explorer des endroits que personne n’a jamais été. Le fond est indestructible et ils peuvent se déplacer dans des endroits avec seulement six pouces d’eau », s’est-il réjoui.

Il pense notamment à quelques cours d’eau dans l’état du Kentucky, en Georgie ou encore au parc des Grands-Jardins dans Charlevoix. « Ce qui est plaisant avec ça, c’est qu’il n’y a pas de limite », a-t-il révélé, rêveur.

Depuis trois ans, le professeur émérite a mis les plans de son invention en ligne et ils sont accessibles gratuitement. Quelques dizaines de bateaux ont été construits à travers l’Amérique du Nord, ce qui le rend, très fier.

Fête du nautisme

Les citoyens ont l’occasion de profiter du beau temps de la fin de semaine pour découvrir la marina de La Baie, qui a ouvert ses portes au public samedi et dimanche. Toute la journée de samedi, il y a la présence de la garde côtière canadienne, qui est sur les lieux pour faire des inspections de courtoisie en plus de donner divers renseignements.

C’est l’occasion, pour les intéressés à devenir membre de la marina, à venir poser leurs questions et découvrir les avantages de l’endroit. Les kayakistes sont aussi les bienvenues. 

M. Bourbeau a fait une démonstration de ses embarcations, samedi matin.