L'Ermitage Saint-Antoine a connu une bonne saison 2016 avec une estimation de 80 000 visiteurs.

Ermitage Saint-Antoine du Lac-Bouchette: les visiteurs étrangers plus nombreux

L'Ermitage Saint-Antoine du Lac-Bouchette a connu une bonne saison touristique en 2016 en enregistrant une hausse de la clientèle internationale.
Bien qu'il soit difficile de dénombrer exactement le nombre de visiteurs, le directeur général par intérim François Lavoie estime ce nombre à près de 80 000.
«Pour le secteur de l'hébergement, nous avons eu environ 25 000 personnes et on peut facilement ajouter 35 000 personnes qui sont venues assister aux différentes messes. Ce sont des estimations que nous jugeons réalistes», mentionne-t-il.
Cette année, la direction a constaté une hausse marquée des visiteurs provenant de l'étranger.
«Ils sont très friands de nos chalets. Comme nous avons un site de réservations en ligne, les Européens utilisent beaucoup cette façon de faire. Quand ils constatent que l'hébergement est à côté d'un lac dans un endroit paisible, ils nous choisissent», souligne-t-il.
Pour 2016, ce sont près de 6000 nuitées de chambres qui ont été réservées et près de 700 pour les chalets. Une fréquentation similaire à 2015. Une légère baisse de 1% a été enregistrée au camping qui dispose de 41 emplacements.
Renommé pour son tourisme religieux, l'Ermitage diversifie sa clientèle depuis quelques années.
«Nous avons beaucoup de visiteurs qui viennent seulement pour relaxer et se ressourcer. Ils aiment notre site, qui est paisible, et où il est possible de faire de la randonnée pédestre pour tout simplement décrocher», souligne-t-il.
Plan de développement
Pour améliorer son offre touristique, l'Ermitage a travaillé sur un plan de développement.
«On n'en dévoile pas les détails pour l'instant. Nous attendons une confirmation d'aide financière de Québec avant d'en faire l'annonce. Nous avons déjà eu une promesse de la part du fédéral», informe-t-il.
Période de Fêtes
La fréquentation durant la période des Fêtes a été comme celle de 2015.
«Au niveau de l'hébergement, nous avons eu 800 nuitées, ce qui est l'équivalent de l'an dernier. On a un peu plus de gens au restaurant par contre, à cause du beau temps. Évidemment, la chapelle était pleine lors des différentes messes. Par contre, je ne peux avancer de chiffre précis.»