Le député Denis Lemieux, le père France Salesse, le premier ministre Philippe Couillard, le directeur général de l'Ermitage Saint-Antoine et la mairesse de Lac-Bouchette Ghislaine Hudon ont annoncé des investissements de 3,1M$ au sanctuaire qui accueille 85 000 visiteurs chaque été.

Ermitage Saint-Antoine: 3,1 M$ pour un spectacle pour les touristes

Un investissement de 3,1M$ à l'Ermitage Saint-Antoine du Lac-Bouchette vise à accroître la clientèle et attirer les croisiéristes qui débarquent à La Baie.
Le coeur de l'investissement est l'ajout d'un spectacle multimédia multilingue qui sera aménagé dans un secteur sous-utilisé où se trouvent une agora et la Scala Santa. «Il faut innover et nous croyons que cela passe par ce spectacle qui mélangera spirituel et virtuel afin de vivre une expérience d'une autre dimension mariant l'environnement et l'écologie afin de rejoindre Dieu par la nature», a expliqué le recteur de l'Ermitage, le père France Salesse.
Le spectacle multimédia permettra d'en apprendre plus sur l'histoire du site fondé il y a 110 ans ainsi que sur les valeurs de la fraternité des franciscains et du fondateur du sanctuaire, l'abbé Delamarre.
«Le spectacle sera de calibre international et permettra d'allonger la saison touristique. Nous voulons aussi offrir des forfaits avec d'autres sites touristiques», a ajouté le recteur.
Le site, qui accueille durant l'été en moyenne 85 000 pèlerins et visiteurs, veut aussi moderniser ses infrastructures en améliorant l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite et en rénovant le bloc sanitaire.
Présent à la conférence de presse pour annoncer une aide de Québec de 889 924$, le député de Roberval et premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a expliqué les raisons pour lesquelles la subvention provenait de la stratégie maritime. «C'est à cause de l'industrie des croisières qui est en plein essor au Québec et particulièrement à Saguenay. Les visiteurs arrivent au quai d'escale et se font offrir beaucoup d'excursions, et ce, même autour du lac, car les distances sont acceptables. Je le sais, je l'ai déjà vécu en Europe. C'est donc beaucoup beaucoup de gens qui pourront venir ici pour le côté spirituel, mais aussi de participer à un circuit au Lac-Saint-Jean. Il y a donc une belle opportunité», a affirmé le premier ministre.
L'Ermitage n'était cependant pas en mesure d'évaluer le nombre de croisiéristes qui pourraient décider de faire 125 km pour visiter le site.
Le fédéral s'implique également avec une subvention de 1,4M$. Le député de Chicoutimi-Le Fjord Denis Lemieux a souligné l'importance de l'Ermitage. «Le tourisme connaît une croissance rapide et le site de l'Ermitage contribue à attirer de nombreux visiteurs. Il s'agit d'un projet stimulant que nous sommes fiers de soutenir et qui va dynamiser notre économie touristique», a-t-il mentionné.
À ce sujet, Philippe Couillard a indiqué que l'industrie touristique est importante dans la région avec 1275 entreprises qui donnent du travail à 14 000 personnes et engendre des retombées économiques de 200 M$. «Il faut que les sites touristiques du Saguenay et du Lac-Saint-Jean soient en lien les uns avec les autres pour se renforcir mutuellement et non s'affaiblir», a-t-il ajouté.
Le spectacle multimédia sera prêt pour la prochaine saison touristique.
La téléphonie cellulaire en décembre à Lac-Bouchette
Après des années d'attentes, la téléphonie cellulaire sera disponible dans la municipalité de Lac-Bouchette.
« J'ai reçu la confirmation jeudi de Bell Canada. Ils se sont entendus avec le CN pour la location d'une tour et vont installer de l'équipement. Les gens devraient avoir le service au début du mois de décembre », a expliqué, souriante, la mairesse Ghislaine Hudon.
La municipalité faisait des démarches depuis de nombreuses années pour essayer de convaincre une entreprise à investir. C'est en découvrant la présence d'une tour appartenant au CN que le projet a pris son envol.
« La municipalité a débloqué une somme de 40 000 $ pour effectuer une étude de résistance de la tour. Comme ç'a été concluant, Bell a décidé d'investir plus de 250 000 $ pour déployer la téléphonie cellulaire. Je suis contente pour les citoyens qui attendaient depuis si longtemps d'avoir ce service essentiel. »
Le service va être disponible dans le secteur urbain de la localité et un peu en périphérie. Il sera très bénéfique pour les entreprises de l'endroit. « Pour l'auberge Éva et pour l'Ermitage, ça représentait un frein, car il y a des gens qui voulaient réserver pour effectuer des congrès, mais comme le cellulaire n'était pas accessible, ils changeaient d'idée. Ça va être aussi un apport économique pour notre localité », a-t-elle témoigné.