Éric Girard pendant sa tournée estivale.
Éric Girard pendant sa tournée estivale.

Éric Girard surpris de l’ambiance dans sa circonscription

Katherine Boulianne
Le Quotidien
Au lendemain de la fin de sa tournée estivale, le député de Lac-Saint-Jean Éric Girard est lui-même surpris du bilan qu’il en dresse : des commerçants positifs, des entreprises ayant su s’adapter à la nouvelle réalité et une population solidaire. Un constat qui place la région en bonne posture pour s’inscrire favorablement dans le nouveau grand chantier de la CAQ, « Achetons Québécois ».

L’achat local et, surtout, la production locale seront au coeur des priorités du gouvernement Legault, cette saison. Un désir que partage Éric Girard, qui est très confiant pour les entreprises du comté Lac-Saint-Jean. Selon les rencontres qu’il a effectuées cet été, l’achat local est déjà bien implanté au sein de la population. Il souhaite toutefois que ça aille un peu plus loin.

« On l’a senti avec la COVID, les gens sont restés sur place, ont acheté dans les commerces locaux. Il y a plusieurs façons de voir le “Made In Québec”. Acheter dans sa municipalité, c’est déjà un bon point, maintenant il faut regarder ce qu’on achète aussi », précise M. Girard.

Les prochains mois seront donc l’occasion pour le député d’appuyer les producteurs et entrepreneurs de sa circonscription, afin de développer certains secteurs et encourager les investissements. Il cite entre autres le secteur agroalimentaire, pour lequel la région est bien positionnée avec ses nombreux producteurs. « C’est quelque chose qui m’interpelle beaucoup comme ancien agriculteur. Des retombées économiques directes dans notre milieu, et la création d’emplois dans notre milieu, c’est toujours très payant pour une collectivité. »

Même si les rencontres effectuées sur le terrain au cours des derniers mois auront surtout été positives dans l’ensemble sur le plan économique, une exception vient assombrir le portrait que dresse le député dans son comté : celle du transport nolisé. Avec la diminution des déplacements, les compagnies d’autocars vivent des moments très difficiles, selon lui. « Avec la reprise des activités scolaires, on espère que le tout pourra rentrer dans l’ordre. Ce secteur-là a été durement touché. »

Dans les mois à venir, Éric Girard compte accorder beaucoup d’attention aux dossiers entourant l’éducation et les organismes offrant des services en soin de santé. L’état des routes régionales et rurales, les eaux usées, et les infrastructures municipales font aussi partie des enjeux qui seront examinés par le député de Lac-Saint-Jean. Quant à la rentrée parlementaire, elle aura lieu le 15 septembre prochain.

Éric Girard pendant sa tournée estivale.