Éric Dubois souhaite être candidat du NPD

Éric Dubois, conseiller syndical à la CSN, briguera l’investiture néo-démocrate dans Chicoutimi-Le Fjord.

M. Dubois, qui a déjà été candidat pour le Nouveau Parti démocratique à quelques reprises dans la région, a déposé récemment sa candidature auprès du parti, dans l’espoir d’occuper lors de l’élection partielle le siège laissé vacant par le député libéral démissionnaire de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux.

Il a voulu en faire l’annonce à la veille du début du caucus national du parti qui débutera mardi, dans la région. Éric Dubois signe d’ailleurs une lettre d’opinion à ce sujet dans nos pages (voir page 12). Il s’agira de la deuxième visite du nouveau chef du NPD, Jagmeet Singh, dans la région, en l’espace de quelques mois. Cet automne, il était venu appuyer sa candidate à l’élection partielle dans Lac-Saint-Jean.

«Malheureusement, je serai absent du caucus, en raison d’obligations professionnelles. Je serai à Québec cette semaine et en Gaspésie par la suite, pour passer un examen médical et pour le travail», a-t-il expliqué, lors d’un entretien téléphonique avec Le Quotidien, dimanche.

«Je souhaite continuer le travail entamé depuis maintenant 15 ans», a énoncé celui qui a été candidat pour le NPD en 2004, en 2006, ainsi qu’à l’élection partielle dans Roberval-Lac-Saint-Jean, en 2007. M. Dubois s’était également présenté en 2015 à l’investiture néo-démocrate dans Lac-Saint-Jean, remportée par Gisèle Dallaire.

«En tant que conseiller syndical, depuis cinq ans, j’ai senti l’urgence qui m’habite, à un moment où les fermetures d’usines et les pertes d’emplois se multiplient [depuis les dernières années]», a indiqué celui qui souhaite qu’une réflexion soit menée pour que la région dispose de tous les outils afin de favoriser un développement économique qui ne dépende pas uniquement «des forces du marché».

À sa connaissance, aucune autre candidature n’avait été officiellement été déposée en vue de l’investiture néo-démocrate dans Chicoutimi-Le Fjord.