Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, a poursuivi son séjour dans la région vendredi afin de donner un coup de pouce à la campagne électorale du candidat Éric Dubois.

Éric Dubois s’engage envers les travailleurs

Au dernier tournant de la campagne électorale dans la partielle de Chicoutimi-Le Fjord, le candidat néo-démocrate, Éric Dubois, s’engage à travailler pour une meilleure protection des travailleurs et retraités face aux comportements des grandes entreprises.

Lors d’un point de presse tenu devant l’ex-magasin Sears, du boulevard Talbot à Chicoutimi, en compagnie de son chef Jagmeet Singh, M. Dubois a mentionné que le NPD a été le seul parti à aborder les vrais thèmes touchant les travailleurs au-delà de son engagement à préserver la gestion de l’offre et à combattre les tarifs imposés sur l’aluminium. « Je mets au défi les libéraux et les conservateurs de dresser leur bilan relatif à la défense des travailleurs. À la suite de la fermeture de Sears, un montant de 9,1 M$ a été envoyé aux dirigeants avant la faillite. Les libéraux et les conservateurs ont laissé tomber les travailleurs », a déclaré M. Singh.

Il a rappelé que son parti a déposé un projet de loi visant à prioriser d’abord les travailleurs et retraités dans la distribution des rentes de retraite en cas de fermeture ou de faillite. Lors de la campagne, M. Dubois a rencontré plusieurs retraités qui se plaignent des faibles revenus dont ils disposent et de ne pas avoir les revenus suffisants pour jouir d’une retraite paisible.

L’autre dossier sur lequel s’est prononcé M. Dubois concerne le déploiement du réseau Internet haute vitesse dans les milieux ruraux. Selon lui, il s’agit d’un enjeu très important pour les jeunes familles et leurs enfants qui désirent s’épanouir dans ces milieux.

Le candidat a critiqué la mise en place des 13 nouvelles tours cellulaires installées entre le Saguenay et La Malbaie en affirmant que le service ne se limitait qu’au couloir de la route 170 uniquement, laissant sans services tous les citoyens dans la zone externe.

À l’heure où les autres candidats dressent un bilan de campagne, M. Dubois a mentionné qu’il n’est pas question pour lui de faire de même puisque le travail se poursuit sur le terrain pendant toute la fin de semaine. « Je suis fier de ma campagne, de mon chef, et on va continuer quoi qu’il arrive », conclut-il.

M. Singh a poursuivi sa tournée en rencontrant les électeurs sur la rue Racine ainsi qu’à Place du Royaume.