Josée Néron fait de l’amélioration du réseau cyclable de Chicoutimi une de ses priorités.

ERD: le réseau cyclable en priorité à Chicoutimi

L’amélioration du réseau cyclable chicoutimien afin qu’il soit en continu, la remise en service du stationnement à étages de la rue Hôtel-Dieu ainsi que la relocalisation des organismes culturels dans des locaux adéquats constituent les priorités qu’entend défendre l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) pour l’arrondissement de Chicoutimi.

En conférence de presse, la chef de l’ERD, Josée Néron, a rappelé que dans le dossier des pistes cyclables, elle a travaillé avec un comité et des fonctionnaires afin d’établir le plan du réseau projeté pour l’avenir qui a été adopté par le Comité d’aménagement, du génie et d’urbanisme. Selon elle, l’un des problèmes identifiés est que le réseau cyclable est étalé parfois en discontinu et qu’il n’est pas toujours évident pour les utilisateurs de suivre son tracé. L’ERD propose d’établir un échéancier sur plusieurs années afin d’appliquer ce plan en y allant parfois de mesures peu coûteuses comme l’utilisation de peinture pour marquer la chaussée.

En ce qui a trait aux manques de stationnements au centre-ville, l’ERD souhaite consulter l’Association des centres-villes de Chicoutimi dans le but de remettre en service le stationnement sur la rue Hôtel-Dieu. Mme Néron a rappelé que la Ville a résilié le contrat signé avec l’homme d’affaires Paul Boivin, laissant à l’abandon le projet de 10 M$ envisagé. Selon elle, un jour ou l’autre, il faudra procéder à un appel de projets pour trouver une solution aux problèmes de stationnement.

L’ERD se montre favorable à travailler avec la Société de transport du Saguenay pour mettre sur pied des incitatifs au transport en commun comme l’établissement d’un laissez-passer universel pour les étudiants de l’UQAC, dont le prix serait inclus dans les frais d’inscription à l’université.

La relocalisation des cinq organismes culturels (l’Académie de ballet, l’École de musique de Chicoutimi, les Farandoles, le Festival de musique du Royaume et la Société d’art lyrique du Royaume) constitue une autre priorité.

La négociation d’ententes avec la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay pour le partage d’utilisation d’infrastructures de loisirs pour les citoyens de la rive nord ainsi que la revitalisation du parc de la Colline figurent sur la table à dessin tout comme la rénovation des halles de la Zone portuaire.