Les travailleurs sont à pied d'oeuvre chez Équipement Saguenay.
Les travailleurs sont à pied d'oeuvre chez Équipement Saguenay.

Équipement Saguenay: de l’uniforme du travailleur à la blouse médicale

L’entreprise Équipement Saguenay, spécialisée dans la fabrication d’uniformes de travail, maîtrise bien l’art de se «tourner sur un dix cents». Depuis la semaine dernière, les 65 travailleurs fabriquent des équipements médicaux de protection, tels que des chemises et des pantalons de chirurgie, des masques et des blouses de contagion, ce qui n’était pas du tout dans leur carnet régulier de commandes. Et l’entreprise située dans le secteur de Rivière-du-Moulin, à Chicoutimi, a permis à cinq autres manufacturiers de rouvrir leurs portes, afin de répondre à une demande monstre des hôpitaux du Québec.

En temps normal, Équipement Saguenay fabrique des habits de travailleurs, destinés notamment aux employés d’Hydro-Québec et de Rio Tinto. Mais à la fin du mois de mars, les dirigeants ont commencé à recevoir des demandes pour fabriquer des blouses de contagion, des habits de chirurgie et des masques, en raison de la pandémie de COVID-19.

« Nous ne travaillons habituellement pas pour les hôpitaux, mais devant l’urgence d’agir et aussi pour aider, on a rapidement regardé ce qu’on pouvait faire. Nous avons analysé les patrons et le tissu et nous nous sommes lancés. On est habitués de fabriquer des habits qui sont quand même assez complexes, alors des blouses médicales, ce n’était pas si difficile et nous n’avons pas dû changer toute notre chaîne de production. C’est la semaine passée qu’on a livré nos premières 1000 blouses. On va essayer de confectionner 4000 “kits” par semaine », a expliqué le dirigeant d’Équipement Saguenay, Raphaël Côté, lors d’une entrevue accordée au Quotidien.

« On est vraiment débordés! », lance-t-il, surtout que le premier ministre du Québec, François Legault, a affirmé qu’il pourrait y avoir une pénurie de blouses médicales cette semaine.

Devant l’ampleur de la tâche, Équipement Saguenay a fait appel à cinq autres manufacturiers, afin qu’ils mettent l’épaule à la roue. Identification Sports, notamment, a pu transformer sa chaîne de production pour fabriquer des blouses. La petite entreprise saguenéenne, qui se spécialise dans la conception de sacs à dos, entre autres, était fermée depuis quelques semaines, en raison des consignes gouvernementales.

Les couturières d’Identification Sports ont été rappelées au travail pour venir en aide à Équipement Saguenay, débordé de commandes de vêtements de protection médicaux.

La directrice générale d’Identification Sports, Karell Boivin, a d’ailleurs expliqué que l’entreprise avait acheté du nouvel équipement, afin de s’ajuster aux nouveaux contrats.

« Nous avons pu rappeler nos couturières au travail », s’est réjoui Karell Boivin.

L’entreprise de Saint-David-de-Falardeau, Imago Structures, de même que Bilodeau Canada, de Normandin, ont également été mis à contribution pour la fabrication d’équipements médicaux.

Équipement Saguenay a aussi fait appel à deux autres manufacturiers, cette fois de la région de la Beauce (Technofil et Chemises Lessard), pour répondre aux demandes de contrats, lesquels proviennent maintenant d’un peu partout au Québec.

« Au début, c’était le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais on a ensuite reçu des demandes de plusieurs autres hôpitaux du Québec », d’annoncer Raphaël Côté, qui est ravi de pouvoir venir en aide au réseau de la santé, mais aussi de donner du travail à des manufacturiers québécois.

Le dirigeant d’Équipement Saguenay lance également un appel aux couturières qui seraient prêtes à leur venir en aide. Les couturières (ou couturiers) intéressées peuvent contacter Katy Saint-Pierre, au (418) 545-8263, poste 129.