«Ça va quand même bon train, mais on ne pourra pas ouvrir en fin de semaine, comme l’espèrent certains pêcheurs», a prévenu Marc-André Galbrand, directeur général de Contact Nature, l’organisme mandataire de la gestion des villages de pêche blanche.

Épaisseur des glaces: le portait devrait être connu vendredi

Le portait exact de l’épaisseur des glaces des villages de pêche blanche de Grande-Baie et de l’Anse-à-Benjamin devrait être connu vendredi, une fois que la firme Hydro Météo aura complété son travail de sondage des glaces de la baie des Ha ! Ha !

Pendant toute la journée de mercredi, des travailleurs d’Hydro Météo ont effectué des sondages sur les glaces du village de l’Anse-à-Benjamin, en perçant des centaines de trous à tous les 100 pieds afin de dresser la carte de l’épaisseur des glaces.

Jeudi matin, le sondage des glaces se poursuivra du côté du site de Grande-Baie. Marc-André Galbrand, directeur général de Contact Nature, l’organisme mandataire de la gestion des villages de pêche blanche, s’attend à ce que Saguenay annonce les résultats des travaux d’Hydro Météo vendredi.

Arrosage des glaces

Selon M. Galbrand, cette opération vise à dresser un portrait exact de la situation et permettra de déterminer s’il y a lieu d’intervenir avec l’arrosage de certaines superficies au moyen de pompes.

« Les cartes dressées dans les années passées démontrent qu’il peut y avoir jusqu’à 18 pouces de glace à certains endroits et neuf pouces à d’autres endroits », a expliqué M. Galbrand.

Saguenay dispose déjà de deux pompes qu’elle pourra utiliser pour arroser les glaces. Deux autres pompes devraient aussi être achetées. « L’arrosage va dépendre des résultats que nous aurons pour l’épaisseur des glaces. Dès que les villages seront déneigés, on pourra commencer », a-t-il souligné.

L’arrosage des glaces a d’ailleurs fait partie des dossiers à l’ordre du jour de la troisième rencontre du Comité de pêche blanche, qui a eu lieu mercredi, en soirée, dans les locaux de l’organisme, à La Baie.

Le comité rassemble différents représentants liés de près ou de loin à la gestion de la pêche blanche. Un comité de gestion de la pêche blanche existait par les années passées à Saguenay, mais pour une première fois, il accueille des représentants des pêcheurs, des pourvoyeurs et des commerçants.

Ouverture

La cartographie des glaces représente une étape de plus en vue de l’ouverture des villages de pêche blanche. Selon M. Galbrand, le dossier pourrait cheminer rapidement, puisque lors de la dernière mesure de glace, la semaine dernière, neuf pouces de glace recouvraient la baie des Ha ! Ha !

« Ça va quand même bon train, mais on ne pourra pas ouvrir en fin de semaine comme l’espèrent certains pêcheurs », a-t-il cependant prévenu, lorsqu’interrogé en soirée.

M. Galbrand est conscient que les propriétaires de cabanes ont hâte de procéder à l’embarquement, tout comme les commerçants, mais souligne que tout se déroule dans le respect.