Les kinésiologues Louis Gagné et Simon Bernard ont ouvert récemment le Centre myoforma qui se base sur un type d'entraînement particulier: l'entraînement d'homme fort adapté.

Entraînement pour hommes forts

Un centre d'entraînement sans vélos stationnaires ni tapis roulants. C'est ce que les kinésiologues Simon Bernard et Louis Gagné proposent dans le Centre myoforma qu'ils viennent de lancer à Jonquière : ils misent sur un entraînement d'homme fort adapté qui s'adresse à la population en général.
La salle d'entraînement du Centre myoforma ne correspond pas à l'idée que l'on peut se faire d'une salle d'entraînement typique : un long tapis gazonné d'intérieur se trouve au milieu de l'endroit. Deux rameurs et quelques machines de musculation, ainsi que des poids libres occupent le reste de l'espace.
L'entraînement d'homme fort adapté se déroule sur le tapis gazonné. Différents objets y sont utilisés pour cet entraînement, qui vise à augmenter les capacités cardio-vasculaires en reproduisant des gestes de la vie quotidienne, tels que pousser un traîneau de neige ou une tondeuse, soulever une boîte ou encore transporter des sacs d'épicerie. L'entraînement d'homme fort adapté s'adresse autant aux hommes qu'aux femmes.
« Un entraînement cardio-vasculaire fait travailler beaucoup de masse musculaire en même temps. Il n'est pas nécessaire d'être sur un tapis ou sur un vélo pour y arriver. L'entraînement d'homme fort adapté fait travailler l'ensemble des muscles, c'est très dynamique », explique Simon Bernard, qui a fondé le centre avec son associé Louis Gagné. L'endroit, situé sur le boulevard Saint-François, a ouvert ses portes récemment.
« On est d'avis que les bénéfices de ce type d'entraînement se transfèrent dans un grand nombre de sphères de la vie quotidienne en permettant de rééquilibrer la musculature », ajoute-t-il. Pour élaborer leur concept d'entreprise, ils se sont inspirés de centres d'entraînement situés dans les régions métropolitaines de Québec et Montréal.
Pour tous
Les deux associés définissent le Centre myoforma comme un centre d'entraînement personnel et de suivi en changement des habitudes de vie.
« Nous nous adressons à la population en général, à toute personne qui désire rétablir, maintenir ou optimiser sa santé », précise le jeune homme. Chaque personne qui s'inscrit dans le centre reçoit un suivi personnalisé au moins une fois par mois.
En fondant le Centre myoforma, les deux associés souhaitent mieux faire connaître le rôle de kinésiologue. Les deux jeunes hommes viennent de terminer leurs études en kinésiologie à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) après une réorientation de carrière.
« Le rôle du kinésiologue n'est pas seulement l'entraînement, c'est un accompagnateur d'un processus de changement qui passe par un suivi général, par la gestion du stress, l'alimentation et la qualité du sommeil », souligne Simon Bernard.