Guillaume Wilson-Patry

Entente de principe à la Villa d’Alma

Les employés de la Villa d’Alma ont voté en faveur d’une entente de principe à 71 %, vendredi, après sept jours de grève. Leurs échelons salariaux seront modifiés, ce qui leur permettra d’atteindre leur objectif de 15 $ l’heure.

Le salaire des préposés était un enjeu très important dans ces négociations, alors qu’il était au-dessous de celui de tous les employés syndiqués des autres centres d’hébergement privés d’Alma, selon le syndicat. Ils commençaient à 12 $ et, après 9100 heures et six échelons salariaux, ils se rendaient au maximum à 12,83 $ de l’heure.

« Dans la nouvelle entente, les employés ont maintenant quatre échelons. Le dernier est atteint après 7001 heures de travail et donne 15 $ de l’heure. Leur salaire de base a aussi été augmenté à 12,50 $ », a confirmé Guillaume Wilson-Patry, vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux de la FSSS-CSN. Pour les employés qui avaient déjà atteint l’échelon maximal, ils pourront accéder à la nouvelle classe maximale et obtenir un plus haut salaire. L’entente signée vendredi est d’une durée de quatre ans.

Jointe par Le Progrès, Line Côté, préposée aux soins à la Villa d’Alma, a soutenu qu’il était bien plus motivant de retourner au travail avec ces nouvelles conditions. « Nous avons réussi à avoir ce qu’on voulait comme salaire et pas mal tout le monde ici est très satisfait », a-t-elle mentionné lors d’un entretien téléphonique.

Les cuisiniers auraient aussi tiré leur épingle du jeu dans cette nouvelle convention avec de meilleures conditions salariales. Tous les employés sont maintenant au travail, alors que seuls les soins essentiels étaient donnés en temps de grève.