Entente de principe à la STS

Une entente de principe est intervenue vendredi après-midi entre le Syndicat des chauffeurs d’autobus de Saguenay (SCFP 3124) et la Société de transport de Saguenay (STS).

Autant du côté syndical que de l’employeur, on confirme qu’après plusieurs séances de négociation, les deux parties se sont entendues sur un projet de convention collective.

Selon José-Nicolas Lopez, président du syndicat, il s’agit d’une bonne entente, même s’il avoue que la négociation n’a pas été facile. Comme c’est le cas en pareille situation, M. Lopez a mentionné que les détails de l’entente seront d’abord dévoilés aux 130 chauffeurs d’autobus, qui seront réunis en assemblée générale le 21 octobre dans un lieu qui reste à déterminer.

Le représentant syndical a affirmé qu’autour de 35 séances de négociation ont été nécessaires pour en arriver à un terrain d’entente. Depuis la fin du mois d’août, les chauffeurs ont exercé des moyens de pression en portant des vêtements de travail aux couleurs vives.

M. Lopez a indiqué que les discussions ont porté sur la réorganisation des circuits de l’arrondissement de Jonquière en vue de les améliorer.

Du côté de l’employeur, le directeur général de la STS, Jean-Luc Roberge, s’est montré satisfait que les deux parties se soient entendues.

En ce qui a trait à la réorganisation des circuits, des comités de travail ont été formés pour impliquer toutes les parties. Des changements importants seront apportés sur les circuits desservant Chicoutimi et Chicoutimi-Nord le 22 octobre.