Gilles Potvin et Éric Bhérer, représentants-cadres du comité de négociation, Lyne Groleau, directrice générale et greffière, et Mario Fortin, maire.
Gilles Potvin et Éric Bhérer, représentants-cadres du comité de négociation, Lyne Groleau, directrice générale et greffière, et Mario Fortin, maire.

Entente de cinq ans pour les employés-cadres de Normandin

La ville de Normandin au Lac-Saint-Jean s’est entendue, pour les cinq prochaines années, avec ses employés-cadres. La nouvelle politique des conditions de travail de ces cadres a été signée le 23 avril dernier. La directrice générale de la ville a également signé un contrat de travail valide jusqu’au 31 décembre 2024.

L’entente, qui s’étend jusqu’au 31 décembre 2024, prévoit une augmentation salariale de 10 % sur cinq ans pour les employés-cadres ainsi qu’une augmentation du Régime de retraite simplifié. Ainsi la contribution sera de 7 % pour les employés ainsi que l’employeur.

La nouvelle politique des conditions de travail prévoit l’adoption d’un horaire variable et d’une compensation encourageant les saines habitudes de vie.

« La négociation s’est bien déroulée puisque les échanges entre les parties étaient respectueux et honnêtes. Cette nouvelle politique répond aux besoins de la municipalité et aux demandes des cadres », a mentionné par voie de communiqué Éric Bhérer, représentant-cadre du comité de négociation.

« Le résultat de ces négociations représente un juste équilibre entre les besoins et attentes des cadres et les besoins de la municipalité, et ce, tout en respectant la capacité financière des contribuables », ajoute Mario Fortin, maire de Normandin.