Enquête pour fraude à Saguenay

Après la vente de thermopompes, les fraudeurs se lancent dans l’entretien des systèmes de chauffage et de climatisation. Une enquête pour fraude a été ouverte par le bureau des enquêtes criminelles du Service de police de Saguenay (SPS) relativement à une fausse entreprise d’entretien de thermopompes qui sévit sur le territoire.

Deux plaintes pour fraude ont été acheminées au SPS depuis le mois de décembre. La première a été reçue le 2 décembre.

« Un homme s’est présenté dans une résidence du boulevard du Royaume, à Jonquière, en disant travailler pour la compagnie Entretien qualité JTR. Il a fait signer un contrat d’entretien de thermopompe au propriétaire. Une somme de 1776 $ a été remise à cet homme-là », rapporte Bruno Cormier, porte-parole du SPS.

Aucun service n’a été rendu en échange du montant.

Le stratagème a été répété le 15 janvier, sur la rue de Beauvoir, à Chicoutimi-Nord. Cette fois, 1500 $ ont été remis au fraudeur avant que le propriétaire de la résidence ne s’aperçoive que la compagnie n’existe plus.

« L’entreprise Entretien qualité JTR a bel et bien existé à Brossard, mais elle n’est plus active. Le ou les individus ont en leur possession des contrats à l’effigie de la compagnie, souligne Bruno Cormier. C’est la première fois qu’on reçoit des appels pour ce genre de fraude », affirme-t-il.

De son côté, l’ancien propriétaire de l’entreprise ignorerait comment un ou des individus ont pu se procurer du matériel à l’effigie d’Entretien qualité JTR.

Les enquêteurs ne savent pas pour le moment si un ou plusieurs individus sont impliqués.

Le 2 décembre, le fraudeur a été décrit comme un individu âgé entre 30 et 35 ans, qui mesure 5 pieds 8 pouces et qui se déplace dans une camionnette noire. Le 15 janvier, un homme d’environ 40 ans de 5 pieds 8 pouces se déplaçant à bord d’une caravane blanche a été décrit.

« On travaille ce dossier pour essayer de retracer ce ou ces hommes. Peut-être même que des gens ont signé des contrats et ignorent encore que la compagnie n’existe pas. Il pourrait y avoir d’autres victimes. D’autres personnes ont aussi peut-être reçu ces individus et pourraient nous donner de l’information », souligne Bruno Cormier.

Les personnes qui détiennent de l’information sont invitées à communiquer avec le Service de police de Saguenay au 418 699-6000, poste 4356.