La chef de l'ERD, Josée Néron

Enquête indépendante sur la SPS: Josée Néron réitère sa demande

L'Équipe du renouveau démocratique (ERD) exige une enquête indépendante sur la Sécurité publique de Saguenay. La chef Josée Néron estime qu'il est plus que temps que la lumière soit faite sur ce qui se passe au sein du service.
«On refait la demande d'une enquête indépendante qu'on avait faite il y a quelques mois. Considérant l'accumulation de problèmes qui sont soulevés depuis plus d'un an à la Sécurité publique, un bon maire se doit de demander une enquête indépendante pour ramener la confiance de la population envers le service de police», affirme Josée Néron.
La chef de l'ERD souligne que les événements qui suscitent des questionnements se sont succédés au cours des derniers mois.
«Je considère qu'on ne peut pas procéder à l'interne. Un sondage a démontré qu'il y a un climat de travail qui n'est pas productif au sein du service. Il y a eu plusieurs plaintes notamment sur le service de surveillance, la présence de seringues et de drogues dans les parcs à l'été 2016. Il y a eu des plaintes par rapport à la couverture à Lac-Kénogami. Plusieurs policiers ont été pointés dans différentes situations, encore une fois à la fin de la semaine», énumère-t-elle.
« Qu'est-ce qu'on attend? Un bon maire se doit de montrer que son service est fonctionnel, productif. La population de Saguenay doit être rassurée et savoir qu'elle peut compter sur le service en cas de besoin. En ce moment, les gens sont en droit de se poser des questions. Considérant tout ce qui se passe à l'interne, pour rassurer non seulement la population, mais aussi les gens à l'intérieur du service, on devrait demander une enquête externe. C'est ce qu'un bon maire devrait faire», conclut-elle.