À sept mois de son départ, le maire Jean Tremblay se concentrera sur cinq dossiers qu'il qualifie de prioritaires.

Encore cinq projets à compléter pour le maire Tremblay

À sept mois des élections municipales, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, veut voir cinq projets se concrétiser avant son départ. Il dit travailler fort pour remplir les objectifs qu'il s'est fixés avant l'automne.
L'agrandissement du parc de la Rivière-du-Moulin arrive en tête de liste. La superficie du parc sera doublée et les sentiers iront jusqu'à la rivière Saguenay, en passant sous le boulevard de l'Université. Le projet de 3,2 millions a été annoncé il y a quelques semaines.
« Les travaux devraient débuter bientôt, mais c'est toujours un peu moins vite qu'on l'espère. J'ai bon espoir que le parc sera terminé d'ici l'automne et j'espère vraiment qu'il soit inauguré avant mon départ », a affirmé le maire, lors d'un entretien accordé au Quotidien, dimanche. 
La nouvelle bibliothèque d'Arvida est une autre des priorités du maire Tremblay. Les travaux ont été lancés en octobre dernier et les investissements se chiffrent à 5,8 millions de dollars. On évalue que la bibliothèque sera terminée à l'automne. 
La restauration du parc Saint-Laurent, à Jonquière, attire également l'attention de Jean Tremblay.
 « Le parc devra être inauguré cet automne, je m'en fais un devoir. Actuellement, le parc n'est vraiment pas très beau et ce secteur de Jonquière n'a pas été très gâté au cours des dernières années alors je suis content qu'un tout nouveau parc soit offert aux citoyens du secteur », a indiqué celui qui dira au revoir au bureau de la mairie, qu'il aura occupé durant 20 ans. 
Les deux derniers projets qui préoccupent Jean Tremblay sont la rénovation du Centre Georges-Vézina et l'agrandissement de l'aérogare de Bagotville.
« Pour ces deux dossiers, nous attendons des réponses du gouvernement, mais j'ai rencontré le premier ministre à ce sujet et j'ai bon espoir d'avoir des réponses très bientôt. Pour ce qui est du Centre Georges-Vézina, il est temps que la ville ait un aréna plus beau que ça et l'aérogare est beaucoup trop petit, ça n'a plus de bon sens », a noté le maire Tremblay.
Le maire affichera ses couleurs
Le maire de Saguenay portera fièrement le chandail des Saguenéens de Chicoutimi, aujourd'hui, lors de la séance du conseil municipal, qui aura lieu à La Baie. Jean Tremblay avait pris une gageure avec son homologue de Victoriaville, lorsque les deux clubs disputaient le premier tour des séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le maire de l'équipe défaite devait porter le chandail des vainqueurs. Le maire de Victoriaville devra donc enfiler le chandail des Saguenéens, puisqu'ils ont défait les Tigres en quatre matchs, mais Jean Tremblay a décidé de rendre hommage à l'équipe locale. « C'est la première fois que je vais faire ça, mais j'ai bien hâte de me présenter au conseil avec mon chandail ! », a lancé le maire.
Un excellent candidat
Bien qu'il dit ne pas vouloir se mêler de la campagne électorale, Jean Tremblay croit que Jean-Pierre Blackburn ferait un « très bon maire ». « Je ne pense pas qu'on pourrait trouver de meilleurs candidats que lui. Il connaît son affaire et surtout il connaît la politique. C'est un excellent candidat », a affirmé le maire de Saguenay. Questionné à savoir si le nom d'autres candidats potentiels circulait à l'hôtel de ville, le maire Tremblay a affirmé qu'il l'ignorait et que, de toute façon, il ne donnerait son appui à aucun candidat.