Environ 7 000 $ de matériels a été vendus à l’encan de Robert Gauthier, dimanche.

Encan Robert Gauthier: un Marc-Aurèle Fortin invendu

Une soixantaine de personnes sont allées découvrir les trésors de Robert Gauthier, dimanche, lors de son encan. L’homme a réussi à y vendre plusieurs objets, pour un montant de près de 7000 $. L’oeuvre de Marc-Aurèle Fortin, évalué à 170 000 $, n’aura toutefois pas trouvé preneur, même si le brocanteur espérait la vendre pour environ 30 000 $.

Rencontré par Le Quotidien à la fin de l’événement, Robert Gauthier était très fier du succès de son événement, qui tenait sa 5e édition, dimanche. « Je suis content, je pense que les gens ont pu trouver de belles affaires à de bon prix », a-t-il commenté. Environ cinq ou six tableaux ont été achetés, mais pas celui du célèbre Marc-Aurèle Fortin, que M. Gauthier espérait de vendre un peu plus de 30 000 $. Il vendait le tableau évalué à 170 000 $ pour un ami.

L’événement fut toutefois un succès. « C’était certainement la meilleure des éditions de la brocante. Plus ça va, plus les gens en entendent parler et plus ça devient populaire. Je crois que cette édition sera un tremplin vers la réussite », a commenté l’homme heureux, mais fatigué de sa journée.

Une soixantaine de personnes ont assisté à l’encan de Robert Gauthier, dimanche.

La clientèle qui s’est déplacée provenait de la région, mais M. Gauthier espère que son encan attirera de plus en plus de monde pour, un jour, avoir des gens de l’extérieur de la région. « Un encan, ça se monte pierre par pierre et on doit se faire notre réputation », a-t-il indiqué.

Il a remarqué que les visiteurs qui sont venus étaient surtout intéressés par les belles choses, et qu’ils formaient « une belle clientèle distinguée », tandis que dans les années précédentes, certains s’intéressaient davantage à acquérir des lots importants pour peu d’argent.

M. Gauthier comparait souvent son événement à une pièce de théâtre. « J’ai fait quelques blagues et ajouté ma touche d’humour. Le rire, ç’a détendu les gens », s’est-il réjoui.

Robert Gauthier a misé sur l’humour afin de détendre les amateurs d’art réunis.

Rappelons que l’encan a été organisé afin que l’homme puisse continuer à tenir sa boutique Antiquités et Galerie d’Art Robert Gauthier, sur la rue Jacques-Cartier.

Prochaine activité

M. Gauthier a confié au Quotidien qu’il aimerait prochainement refaire un encan, dans environ deux semaines, dans un mode plus détendu. « J’aimerais faire cela un mercredi soir, dans une formule 6 à 9, avec des objets comme de la vaisselle, qui sont plus faciles à acheter », a-t-il commenté.