Le comité organisateur est optimiste de présenter une édition 2020 qui saura plaire à tous.

En route vers le 60e Festival du Bleuet

Le Festival du Bleuet de Dolbeau-Mistassini a terminé son édition 2019 avec un surplus de 37 808 $, ce qui est de bon augure pour les célébrations entourant les 60 ans de l’événement.

Une diminution de quelque 14 000 $ dans les dépenses des spectacles, combinée avec une hausse des subventions gouvernementales et des revenus de bars, a permis à l’organisation de boucler son année financière avec un surplus budgétaire.

Par contre, du côté des dons et commandites, les administrateurs ont reconnu que les temps sont plus difficiles pour la sollicitation des partenaires privés, ce qui expliquerait une baisse de plus de 4000 $.

Le Festival du Bleuet de Dolbeau-Mistassini fêtera son 60e anniversaire cette année.

Nouvelle présidente

En ce qui concerne les administrateurs du festival, la majorité d’entre eux reviendront sur le comité organisateur, mais c’est Audrey Bolduc qui occupera dorénavant le siège de présidente, en remplacement de Karine Dubois, qui demeure tout de même impliquée dans l’organisation. La présidente sortante croit que plusieurs facteurs expliquent la réussite de la 59e édition. « En premier lieu, ce sont les spectacles, car ils ont plu à un très large public. On a aussi battu des records de vente de passeports. Le tournoi de hockey a été très populaire et on a aussi eu la journée du samedi qui était vraiment le fun, car c’était gratuit et les familles sont venues en grand nombre », a expliqué Karine Dubois.

60 ans

L’édition 2020 marquera le 60e anniversaire du Festival. L’organisation a bien l’intention de le souligner sans toutefois hypothéquer les éditions futures.

La nouvelle présidente promet tout de même de nombreuses surprises. « Il va y avoir du développement dans plusieurs dossiers, car on a engagé une nouvelle ressource, une coordonnatrice, et ça va nous permettre d’avancer beaucoup de dossiers que l’on regardait depuis plusieurs années, mais que, par manque de ressources, on n’avançait pas. »

Parmi les projets, Audrey Bolduc affirme vouloir « développer un volet culinaire et en ce qui concerne une nouveauté en lien avec le 60e, on regarde avec un artiste local pour mettre en valeur l’histoire du Festival et l’histoire de la Ville qui s’y rattache. Le volet sportif avec le dekhockey va aussi revenir. »